in

Oussama Ben Laden fan d’Enrico Macias ? La nouvelle heurte les oreilles du chanteur de “là-bas”…

Oussama Ben Laden se serait-il laissé bercer par les hymnes sirupeux d’Enrico Macias,  le chanteur pied-noir plus connu pour sa fausse bonhomie, ses retournements de veste politiques, et son éternel refrain « Les filles de mon pays » entonné jusque lors du sacre de Sarkozy, place de la Concorde, avec cette légère variante "Ah, quelles sont jolies les filles de Sarkozy", que pour son attachement indéfectible à Israël et à son armée d’occupation ?

Ce n’est pas tant la mélomanie supposée du défunt leader d’Al-Qaïda qui étonne que son goût musical pour l’œuvre de celui que la France, abusée dans ses grandes largeurs, continue d’appeler affectueusement « Enrico », mais il faut se rendre à l’évidence en apprenant la nouvelle rapportée ce jour par la BBC : en quittant précipitamment en 2001 sa propriété de Kandahar, en Afghanistan, Ben Laden, l’homme le plus traqué du monde, avait laissé derrière lui des affaires personnelles, dont 1 500  cassettes audio contenant pour certaines de la musique, et notamment des chansons de notre si gentil troubadour à l’accent de « là-bas »…

Dans un enregistrement publié sur le site de la télévision britannique, un extrait de la chanson « Les gens du Nord » est en effet perceptible au beau milieu d'un discours du chef du groupe terroriste.

Si la musique adoucit les mœurs, l’annonce de cette incroyable découverte heurte les oreilles d’Enrico Macias, lequel se dit "surpris" et met en doute la véracité d’un intérêt pour son registre artistique dont il se serait manifestement bien passé : "Je suis certain que cette information n'est pas sérieuse, ce doit être une rumeur", a-t-il déclaré sur francetv info. "L’homme responsable des attentats du 11-Septembre qui écoute celui qui chante 'Enfants de tous pays', ce serait bizarre", a-t-il ajouté.

Mais n’est-il pas tout aussi étrange, pour ne pas dire extrêmement dérangeant, que celui qui continue d’émouvoir les chaumières françaises en chantant « Enfants de tous pays » puisse faire illusion au bout de cinquante ans de carrière, et ne fasse tomber le masque de son farouche militantisme pro-sioniste que lorsqu’il est honoré par sa "terre promise" ?!


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Syrie : raids aériens dans la banlieue de Damas, au moins 80 morts (vidéo)

Plus de 80 morts au Yémen