in

Incendie Londres : sept jeunes musulmans sauvent des centaines de vie, après la prière de l’aube

Quand ils aperçurent les flammes qui étaient en train de ravager un immeuble situé à proximité de la mosquée Madina, où ils venaient de se recueillir lors de la prière de l’aube, sept jeunes fidèles londoniens ont cru revivre un effroyable drame : celui de l’incendie de la tour Grenfell qui, le 14 juin 2017, dans le district de North Kensington, causa la mort de 79 personnes.
Tel le brasier d’une terrible tragédie qui se serait ravivé sous leurs yeux, en ce dimanche 2 juin, au petit matin, les images de cette nuit cauchemardesque leur sont revenues en mémoire, les figeant d’abord sur place, avant de décider d’agir promptement et efficacement.
Unis comme un seul homme, ils ont alors couru vers l’immeuble dont le huitième étage était partiellement détruit, montant rapidement les étages, criant et tambourinant à toutes les portes, afin de tirer de leur sommeil et extraire des appartements des centaines de personnes.
« Ils hurlaient Au feu ! Sortez vite ! à chaque étage, ont frappé à nos portes, tout en veillant à ce que tout le monde quitte l’immeuble. Sans l’intervention de ces 7 braves jeunes hommes, nous ne serions pas sortis à temps, et peut-être même, nous ne serions plus de ce monde aujourd’hui », a relaté l’un des locataires, les yeux brillant de gratitude, tandis qu’un autre, médecin de son état, décrivait comment ils s’étaient précipités auprès de sa « mère et de sa femme pour les aider à sortir », lui permettant de secourir un patient âgé, fragilisé par un récent cancer.

Salués en héros du feu par leurs concitoyens britanniques remplis d’admiration, ces valeureux fidèles font aujourd’hui la fierté de la communauté musulmane de Londres, au premier rang de laquelle Mohammed Sidat, le président de la mosquée Madina, est intarissable d’éloges. « Ils ont fait preuve d’un formidable élan de solidarité, au péril de leur vie. Ils ont non seulement offert le beau spectacle de l’esprit communautaire, mais aussi montré le vrai visage de l’islam, celui que la plupart des gens méconnaissent ».
A l’unisson, Ian Rathbone, le commandant des sapeurs-pompiers, a félicité chaudement ces sept jeunes musulmans qui, alors qu’une aurore dangereusement incandescente se levait à l’est de Londres, sont partis vaillamment à l’assaut d’un immeuble en feu pour sauver de nombreuses vies humaines.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Della Miles, la chanteuse américaine de jazz, s’est convertie à l’islam à son retour de Turquie

L’Aïd El Fitr a été fixé au mardi 4 juin 2019