in

Londres: un étudiant musulman en médecine félicité pour avoir aidé une femme à accoucher devant une station de métro

Hamzah Selima, un jeune étudiant en médecine de l’University College London (UCL), la plus ancienne université londonienne, n’oubliera pas de sitôt sa première intervention médicale sur le terrain, inopinée et formatrice…

Alors qu’il approchait tranquillement de la station de métro Warren Street, à Londres, au cours d’un samedi après-midi ordinaire (ou du moins qui semblait en avoir les apparences…), le jeune homme de 21 ans, alerté par les cris d’une passante, n’a pas hésité une seule seconde : il a brusquement accéléré le pas dans sa direction, prêt à tout affronter pour lui porter secours, y compris la plus farouche adversité.

Mais c’est à une tout autre situation exceptionnelle que cet étudiant studieux et très athlétique, qui passe avec aisance des amphithéâtres à la salle de sport, décrochant des médailles pour de justes causes, a été confronté.

Publicité

Armé de son seul courage et imprégné des nobles valeurs musulmanes auxquelles il est très attaché, il s’est précipité vers une femme qui était manifestement en grande détresse, résolu à la sauver des griffes de son agresseur. Il était loin d’imaginer qu’elle appelait désespérément à l’aide pour une autre raison urgente : elle était en train d’accoucher.

Quelle ne fut pas sa stupeur de la découvrir debout, dans une mare de sang, visiblement effrayée, tandis que sa sœur, qui tentait tant bien que mal de la réconforter, cédait à son tour à la panique. C’est dans cette atmosphère qualifiée « d’affolement général », entouré de badauds qui s’étaient agglutinés autour de lui, que Hamzah Selima a dû mettre en pratique ses connaissances théoriques, en faisant preuve d’un remarquable sang-froid.

« Je savais un peu quoi faire. J’ai enlevé mon pull et enveloppé le bébé dedans », a-t-il déclaré sobrement à la presse locale, encore chamboulé par cet accouchement impromptu, sur le bitume, auquel il n’était absolument pas préparé.

Avec une humilité qui l’honore, il s’est bien gardé de dire combien son aide et ses bons réflexes furent précieux, préférant relater l’instant « merveilleux » où le nouveau-né, après lui avoir causé une grosse frayeur en ne réagissant pas, s’est « mis à tousser ».

Publicité

Selon la formule consacrée, la mère, dont la reconnaissance envers Hamzah Selima est infinie, et l’enfant se portent bien. La naissance de son bébé a mis en joie la police des transports britanniques, qui a choisi Twitter pour féliciter la maman et couvrir d’éloges le héros du jour : un jeune étudiant musulman en médecine promis à une belle carrière.

 

 

Publicité
Publicité

5 commentaires

Laissez un commentaire
  1. “imprégné des nobles valeurs musulmanes, il s’est précipité pour aider …”
    En quoi le fait d’aider son frère ou sa soeur humaine est-il spécifiquement musulman ? Les autres superstitieux et ceux qui ne le sont pas n’ont-ils pas aussi de la compassion et du dévouement ?

    Enfin, ce sont ses connaissances d’étudiant en médecine ou bien sa foi en l’islam qui lui ont appris les gestes à faire en cas d’accouchement en pleine rue ?

    Merci de vos réponses.

  2. par ces temps qui courent c’est plutot bien de citer sa religion car sous d’autres cieux et pour des choses pas tres “catholiques” ( tres souvent d’ailleurs a tord), les medias ne se genent pas de parler de la religion de l’interesse.
    en tout cas bravo a ce jeune.
    le prophete SAW n’a t il pas dit ” LE MEILLEUR D’ENTRE VOUS EST LE PLUS UTILES AUX gens ! “

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

La fièvre chez l’enfant

Arabie saoudite : ouverture du premier institut de musique