in

François Fillon vise certains musulmans sans les nommer

A partir de 1’00

Avec l’arrivée de l’automne, l’UMP se met à l’heure du bilan gouvernemental, qui n’a rien de flamboyant, mais tient plus de la chute des premières feuilles mortes… Fragilisé par la perte historique du Sénat, bousculé par la primaire socialiste, mais allant toujours dans le sens du vent frontiste, le parti présidentiel a serré les rangs derrière François Fillon, lors de ses journées parlementaires.

Et que n’a-t-on appris de la bouche du Premier ministre ? « Que la République est en panne » dans certains quartiers, toujours les mêmes, mais que ça, nul besoin d’étude sur les communes de Clichy-sous-Bois et de Montfermeil, le gouvernement le savait ! Entre stigmatisation à peine voilée de l’islam, et incitation très tardive à agir, les citoyens pointés du doigt seront certainement heureux d’apprendre qu’ils ont été abandonnés à leur sort en parfaite connaissance de cause !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le « Bootcamp des assos » : participez au grand concours du meilleur projet associatif et gagnez 10 000 € d’expertise !

Un français de “souche” contre l’ignorance islamophobe