in

Film : Libres dans la prison de Gaza

Bande annonce du film "Libres dans la prison de Gaza" de Chris Den Hond et Mireille Court (25 min.), janvier 2012.

Fin 2011, 1028 prisonniers palestiniens ont été relâchés en échange du soldat israélien Gilad Shalit. Nous avons voulu donner un visage à ces résistants, inconnus dans le monde. Pour les rencontrer, nous avons dû passer par un des tunnels à Rafah. Les ex-prisonniers nous ont raconté leur vie en prison : l'interrogatoire, l'isolement, le manque de soins médicaux, la brutalité des geôliers, l'interdiction de visites familiales, les grèves de la faim et aussi la joie de la libération.

Publicité

Obeid : On m'a fait du chantage en arrêtant ma mère, ma femme, tous mes frères. Tout cela pour que je passe aux aveux. Ils ont arrêté ma mère, âgée de 70 ans.
Wafa: Il y avait des moments qui m'affaiblissaient, par exemple quand mon geôlier israélien a assassiné le chat que j'élevais dans la prison.
Bassim: J'ai été en isolement plusieurs fois: en 1993 pendant trois ans. En 2004 pendant 3 ans. Également de 2007 à 2010.
Hamza: Ils te font des douches d'eau froide en hiver.
Samir Abou-Zeir : En interrogatoire, le "chabeh" consiste à mettre un sac sur la tête pour isoler le prisonnier.
Loay Mohammad Odeh : Le prisonnier doit constamment s'encourager lui-même et se répéter qu'il doit résister face à l'ennemi sioniste.
Oum-Jaber Wechah : J'ai allaité mes enfants. Tant qu'il y aura des femmes palestiniennes qui donneront naissance à des enfants, elles les allaiteront du lait de la patrie, le lait de la ténacité, le lait de la résistance.

Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Sarkozy compare Moussaoui à Averroès

Un Québécois d’origine marocaine interpellé pour un SMS « explosif »