in

Un Québécois d’origine marocaine interpellé pour un SMS « explosif »

Quand la lutte anti-terroriste confine à la psychose au Canada, il convient plus que jamais de bien peser ses mots, avant de rédiger un sms qui va faire basculer votre vie dans un cauchemar.

Une seule expression idiomatique en français, mais mal ou surinterprétée en anglais, aura suffi pour faire de Saad Allami, un commercial québécois d’origine marocaine, un dangereux terroriste interpellé par des agents de la Sécurité du Québec, alors qu’il allait chercher son fils de sept ans à l’école.

Le mot du délit, dont l’effet de souffle a pulvérisé la rationalité de la police locale, était "exploser"…  "Salem, je serai à New York le 25 janvier, on va exploser ACN [une grande société américaine], si vous avez des contacts référez-les moi ", telle est la teneur "explosive" du texto adressé par Saad Allami à ses collègues, afin de les encourager à "détruire la concurrence" lors d’une foire commerciale aux Etats-Unis.

Le journal de Toronto The Globe and Mail décrit la tournure dévastatrice des événements, qui a viré au drame du racisme anti-musulmans, dans un climat ambiant toujours sous haute tension et sous surveillance  : "Une équipe de policiers a fait irruption dans sa maison, racontant à sa femme qu’elle était mariée à un terroriste. Ses collègues ont aussi été détenus à la frontière américaine pendant plusieurs heures en raison de leur lien avec lui", relate le journal.

Soutenu par le Conseil musulman de Montréal, Saad Allami a été relâché dès le lendemain, assurant qu’il n’avait  aucun lien avec le terrorisme. Il réclame aujourd’hui une compensation de 100.000 dollars canadiens (plus de 75.000 euros) auprès de la police québécoise et du gouvernement de la province, pour avoir agi sans preuve, sans enquête, et sans discernement, mais avec empressement et de manière très épidermique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Film : Libres dans la prison de Gaza

Différence entre les civilisations: Guéant devrait regarder ce reportage