in

Un fast-food 100% algérien récompense la malbouffe

Consacré « plus gros mangeur de frites » par la chaîne de restauration rapide 100% algérienne, Ben Burger, Omar, le lauréat d’un concours riche en mauvaise graisse, s’est vu décerner en guise de récompense un véritable cadeau empoisonné pour sa santé : ce jeune homme originaire de Béjaia pourra, en effet, déguster 360 menus à haute teneur calorique quotidiennement, et ce, pendant un an !

A ce régime-là, surpoids garanti, qui préfère aux bienfaits de la savoureuse cuisine traditionnelle les méfaits de la malbouffe dont la rapace société de consommation se gave dans tous les sens du terme, on en arriverait presque à plaindre le gagnant de la finale de samedi dernier, à Alger…

Le jeune Omar, que l’on imagine alléché par la gratuité très appétissante des repas à la sauce Ben Burger, ignore sans doute les dangers qui le guettent, tels que l’obésité et le diabète, ces deux fléaux qui se propagent partout dans le monde, laissant derrière eux un long cortège de victimes, sans épargner les pays arabo-musulmans.

Il est fort regrettable qu’un concours à la gloire de cette alimentation toxique, sombrant dans le niveau zéro de la gastronomie, soit organisé de l’autre côté de la méditerranée, et cède aux sirènes d’un modèle productiviste qui a fait de l’Amérique le porte-étendard de la malbouffe et le royaume des obèses.

6 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Si vous pensiez que la sphère arabe, y compris l’Algérie, était la région du monde la plus concernée par la corruption, l’autoritarisme, les pathologies psycho-sexuelles, l’illétrisme, vous avez raison! Mais il faut aussi y ajouter l’épidémie de diabète: 1 “arabe” sur 3 souffre du diabète, parmi les 10 premiers pays touchés par cette épidémie 6 sont arabes (OMS, 2015). La malbouffe, avant les cause génétiques ou la quasi absence d’une culture du sport, est la raison principale. C’est aussi une preuve accablante de l’échec de toute politique de santé publique.

  2. Si l absence de politique publique ne concernaît que la santé…. Quand les uns tentent de mettre fin à la malbouffe , les autres prennent le relais… Ça fais au moins un point pour les valeurs communes internationalement partagee…

  3. La présence des fast-food en occident est compréhensive, car la population est majoritairement active et n’a pas forcément le temps pour manger à midi. Mais franchement des fast-food en Arabie, on se marre , tous le monde ou presque est au chômage………!!!!
    C’est très affligeant de voir un tel spectacle où des arabes se comportent comme des an….. en mangeant et ne prennent même pas le temps de mâcher, et on s’étonne qu’on devient de plus en plus obèses et diabétiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le racisme/sexisme épistémique et ses quatre génocides au cours du 16ème siècle

Les agents musulmans du FBI dénoncent “une purge” interne islamophobe