in

Etats-Unis : une famille musulmane, dans le viseur d’un islamophobe armé, porte plainte pour “crime de haine”

En ce dimanche 21 février à Saint Louis, dans l’Etat du Missouri, la recherche de la maison idéale à acquérir était l’objectif prioritaire de Rabie Ayoub, 37 ans, et son épouse Marwah Abdulhussein, 30 ans, le couple, accompagné de ses quatre enfants, s’étant levé tôt et du bon pied pour trouver le nid douillet où couler des jours paisibles et heureux.

C’est dans un ciel sans nuage que la petite famille sillonnait gaiement, en voiture, les quartiers de la ville qui avait sa préférence, avant de s’arrêter peu avant midi devant une maison à vendre qui semblait correspondre parfaitement à ses aspirations.

Rabie Ayoub et son épouse relatant les faits devant la police de Saint Louis

A peine étaient-ils sortis de leur véhicule pour découvrir les lieux qu’un homme, surgi brusquement de nulle part, s’est approché d’eux à grandes enjambées en hurlant des obscénités, tout en brandissant une arme sous les yeux d’abord médusés, puis terrifiés des époux et de leurs jeunes enfants.  

Se retrouvant en un éclair, impuissants et pétrifiés, dans le viseur d’un inconnu capable du pire, Rabie Ayoub et sa femme se sont vite engouffrés dans leur voiture pour se protéger et alerter la police, sentant leur sang se glacer dans les veines lorsqu’il se mit à crier : « Vous les musulmans, vous devez tous mourir ! ».

« J’étais paralysée par la peur, et je me demandais s’il allait tirer sur notre voiture comme il menaçait de le faire, et qui il allait viser en premier », a relaté, sous le choc, Marwah Abdulhussein, en précisant que leur agresseur, mis hors de lui, avait photographié leur plaque d’immatriculation en menaçant de les pourchasser, tandis qu'au même moment, son mari et elle le prenaient en photo et le filmaient, son arme à la main (voir photo ci-dessus).

Images accablantes à l’appui, la police locale a pu très vite remonter la trace du dangereux islamophobe, à la gâchette facile. Interpellé et menotté à son domicile, situé à proximité de la maison rêvée et à jamais marquée par un dimanche cauchemardesque qui a failli tourner au drame, le sombre individu devra répondre d’un « crime de haine » devant le procureur de Saint Louis saisi de l’affaire.

Fortement ébranlés par cette agression, Rabie Ayoub et Marwah Abdulhussein ne cachent pas leur profonde inquiétude devant les nuits agitées de leurs enfants, hantées par le souvenir effrayant de cet homme imposant, à la mine patibulaire, proférant des insultes racistes et braquant son arme sur eux.

« Vous vous rendez compte de la monstruosité de ses paroles : ' Vous êtes musulmans, vous devez mourir'. Pourquoi, parce que je porte un hijab sur la tête ? Je suis juste une personne ordinaire », a déclaré Marwah Abdulhussein, visiblement très affectée par ce dimanche assombri par l’islamophobie violente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La reine Elisabeth II d’Angleterre portant un foulard sur la tête écoute une récitation du Coran (vidéo)

Un Révérend écossais dans la tourmente pour avoir ouvert les portes de sa paroisse à ses frères musulmans, dont la mosquée a été incendiée