in

Dijon : des tags racistes sur des enseignes halal, des associations lancent un appel (www.francebleu.fr)

Après les attentats de Nice et de Conflans-Saint-Honorine, en octobre 2020, plusieurs restaurants halal de Dijon ont été tagués. « Les gens mélangent tout », déplore le gérant d’une enseigne, qui a porté plainte. Le 15 novembre, six associations ont décidé d’alerter sur la situation.

RÉEMIGRATION ». Le 19 octobre 2020, ce mot, tagué en blanc en lettres capitales, est découvert sur la vitrine du restaurant Urban Foods, rue Jeannin dans le centre-ville de Dijon, en dessous de la mention « 100% Halal ». Des faits qui rappellent les tags racistes sur une boucherie de Nantes, ou sur une mosquée à Dax. Près d’un mois plus tard, le 15 novembre, six associations dijonnaises – dont SOS Racisme ou la Ligue des droits de l’Homme – sonnent l’alerte sur l’augmentation de ces actes de vandalisme suite aux attentats du mois d’octobre, à Conflans-Sainte-Honorine et à Nice.

Difficile de savoir combien de commerces ont réellement été pris pour cible. Paul Garrigues, de la LDH, évoque des remontées au niveau des associations de dégradations sur « au moins six enseignes », même si toutes n’ont pas déposé plainte. Fin octobre, nos confrères du Bien Public évoquaient par exemple un tag « réémigration » sur la façade du Nabab Kebab, rue de la Liberté. Ni le Parquet de Dijon ni la Police ne disposent d’un chiffre exact.

Publicité
Publicité
Publicité

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Les références bibliques de ‘l’islam

Le pouvoir algérien, un bateau sans capitaine