in

Des leaders bouddhistes s’émeuvent de la violence subie par les musulmans de Birmanie

Loin de fermer les yeux sur la violence ethnique qui s’abat depuis plusieurs mois, sans trêve et dans le silence assourdissant de la communauté internationale, sur les musulmans de Birmanie, les Rohingya se distinguant tragiquement en étant élevés par l’ONU au rang des minorités les plus persécutées au monde, des grandes figures mondiales du Bouddhisme ont co-écrit et signé un texte dont l’urgence s’imposait, pour exprimer leur vive inquiétude sur la tragédie vécue par la communauté musulmane de l’Etat d’Arakane, appelé aussi Rakhine.

Bien que le Dalaï Lama ne soit pas signataire de ce texte pour des raisons d’agenda, comme le souligne Jack Kornfield, coordinateur du conseil des professeurs bouddhistes en Occident, sur le site du Huffington Post, ce dernier a publiquement et à plusieurs reprises fait part de son émoi et de son extrême préoccupation à propos des musulmans Rohingya, exhortant le monde à choisir le camp de la non-violence et de l’harmonie religieuse, deux principes essentiels au coeur de la culture antique du Bouddhisme.

La lettre intitulée  "La violence contre les musulmans Rohingya au Myanmar" (Birmanie).

A nos frères et  soeurs bouddhistes du Myanmar,

Nous, leaders mondiaux du Bouddhisme, tenons à vous faire part de tout notre soutien, mais  également de notre grande inquiétude au sujet de la stigmatisation alarmante et de la violence ethnique accrue qui frappent les musulmans à travers le  pays, et plus particulièrement dans l’Etat de Rakhine.

Nous tenons à réaffirmer au monde nos valeurs essentielles, tout en vous encourageant à mettre en pratique les principes les plus fondamentaux du Bouddhisme qui privilégient la non-nuisance, le respect mutuel et la compassion.

Nous sommes plus que jamais à vos côtés pour défendre et faire triompher ces principes  inaliénables, face à ceux qui, en Birmanie, diabolisent les musulmans et les brutalisent, ou d'autres groupes ethniques. Ce n'est que par le respect, l'harmonie et la tolérance réciproques que le Myanmar peut devenir une grande nation moderne et un exemple lumineux dans le monde, dont les bienfaits rejailliront sur toute la population.

Que vous soyez un jeune moine ou Sayadaw ou religieuse, ou si vous êtes un bouddhiste laïque, s'il vous plaît, restez debout, fiers des principes qui vous guident, prêchez la bonne parole en martelant ces vérités bouddhistes, et soutenez tous ceux qui souffrent au Myanmar avec la compassion, la dignité et le respect insufflés par le Bouddha.

Nous sommes avec vous dans le Dharma,

Vén. Thich Nhat Hanh 
candidat au prix Nobel. 

Dr AT Ariyaratne 
Fondateur National Sarvodaya Movement 
Gandhi pour la paix, lauréate du prix 
du Sri Lanka

Vén. Chao Khun Raja Sumedhajahn 
Elder, Ajahn Chah Monastères 
Wat Ratanavan, Thaïlande

Vén. Phra Paisal Visalo 
président Buddhika Réseau Bouddhisme et société 
en Thaïlande

Vén. Arija Rinpoché VIII 
abbé tibétain mongole Centre culturel de 
la Mongolie / États-Unis

Vén. Shodo Harada Roshi. 
Abbé Sogenji Monastère Zen Rinzai 
Japon Achariya Professeur J Simmer Brown Président études bouddhistes Université Naropa USA

Vén. Ajahn Amaro Mahathera 
abbé Amaravati Vihara 
Angleterre

Vén. Un Hozan Senauke 
Réseau international des bouddhistes engagés 
dans le monde

Vén. Sr. Thich Nu Chan Kong 
-président Plum Village temples Zen 
France / Vietnam

Dr Jack Kornfield Vipassana Achariya 
Coordonnateur de l'Ouest pour le conseil des enseignants bouddhistes 
USA

Lama Surya Das 
Dzogchen Fondation internationale 
du Vajrayana au Tibet / Etats-Unis

Vén. Zoketsu N. Fischer Soto Roshi 
Fmr. Abbot plus grande communauté Zen En Occident, 
Etats-Unis / Japon

Tulku Rinpoché Sherdor 
Directeur BI. Sagesse Institut 
canadien

Sa Sainteté le Dalaï Lama XIV
lauréat du prix Nobel Tibet / Inde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une vidéo à charge contre des employés musulmans de la RATP circule sur la toile

Gérard Depardieu, un ex-musulman devenu fan d’Israël