in

Des députés britanniques exhortent à interdire un site néo-fasciste et son projet d’exposition de caricatures du Prophète

Sa signature est apposée aux côtés de celles de ses pairs de la Chambre des Communes, au bas d’une missive alertant le gouvernement de David Cameron sur la dangerosité du site d’extrême droite « Gates of Vienna », hébergé par des serveurs  britanniques, Imran Hussain (photo ci-dessus), le député travailliste du Yorkshire de confession musulmane, est l’une des figure de proue de la contestation issue des rangs parlementaires contre un site néo-fasciste et islamophobe, et son funeste projet d’exposition de caricatures du Prophète annoncé avec tambours et trompettes.

A la tête de ce groupe de députés particulièrement inquiets, appartenant pour la plupart d’entre eux au Labour Party, Imran Hussain, épaulé par Ian Austin, Ruth Smeeth, Paula Sherriff, Wes Streeting et John Cryer, a tiré la sonnette d’alarme auprès du directeur des poursuites publiques, à l’approche d’un 18 septembre qui n’augure rien de bon, orchestré par un site reparti de plus belle en croisade contre l’islam et dont on ne connaît de ses concepteurs que les sombres desseins.

"Je suis extrêmement choqué que le site « Gates of Vienna », hébergé par des serveurs britanniques, puisse publier en toute impunité des articles qui promeuvent une stratégie de guerre civile", a tonné Ian Austin dans un entretien au Guardian, en s’insurgeant contre la propagation d’idées qui ont clairement inspiré et galvanisé Anders Breivik, le nazillon norvégien viscéralement islamophobe, auteur du massacre de masse d’Oslo et d’Utoya en juillet 2011.

Qui tire les ficelles, en toute invisibilité, de cette obscure entreprise de déstabilisation ? Les autorités britanniques prendront-elles le problème à-bras-le-corps afin d’interdire la tenue, à la rentrée de septembre, d’un événement de tous les dangers, relayé, à grand renfort de communication, par le magazine en ligne « Vive Charlie » qui a fait irruption sur la toile après les attentats de Paris, sous l’impulsion de Anne-Marie Water, une ex-candidate à la députation du parti nationaliste UKIP ?

Ces questions cruciales qui, pour l’heure, tourmentent Imran Hussain et ses collègues du temple législatif, n’ont trouvé aucune source d’apaisement en apprenant que Geerts Wilders, l’ultra du nationalisme néerlandais, pro-sioniste et islamophobe patenté, et réalisateur d’épouvante, à ses heures perdues, du tristement célèbre « Fitna », sera la guest star de l'opération. 

"A un moment où nous devrions tous être préoccupés par le terrorisme, il est impératif que la police enquête sans délai sur ce site et ceux qui sont derrière les appels réitérés à la haine et à la guerre civile. Nous vous demandons instamment de prendre toutes les mesures qui s’imposent contre le site "Gates of Vienna" et contre son exposition de caricatures du Prophète de l’islam qui n’a qu’un seul but : offenser les musulmans britanniques et provoquer une réaction violente de leur part. Cela ne relève pas de la liberté d’expression, mais plutôt de l’incitation à la haine, et nous devons tous nous unir pour y faire barrage, il en va de l’avenir de notre démocratie", exhorte le courrier signé d’une seule main par les parlementaires travaillistes, alarmés et outrés, des rives de la Tamise.

"Si un musulman était aux manettes d’un site similaire, diffusant des manuels de formation à destination de paramilitaires et indiquant comment fabriquer des bombes, vous pouvez être sûrs que des mesures seraient prises toutes affaires cessantes pour le mettre hors d’état de nuire", a tempêté pour sa part, Nick Lowles, le responsable de « Hope, not hate », la plus grande association anti-raciste du Royaume-Uni, dont le coup de gueule a rejoint la clameur de protestation qui monte au sein de la Chambre des Communes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un élu de Levallois-Perret diffuse un dessin islamophobe sur Twitter et en est fier…

Des commerçants musulmans portent plainte contre le maire FN de Beaucaire