in

Des centaines de Libanais ont signé une pétition pour dire Non à la venue de Marine Le Pen au Liban

« La fasciste française Marine Le Pen n’est pas la bienvenue au Liban ». La semaine dernière, avant même qu’elle n’ait foulé le sol du pays du cèdre, le vernis de respectabilité de la présidente du FN s’était craquelé de toutes parts à Beyrouth, nombre de Libanais, qui ne s’en laissent pas conter, ayant appelé le président Michel Aoun et le Premier ministre Saad El Hariri à ne pas faire le jeu de l’extrême droite française en recevant sa figure de proue en grande pompe.

Hélas, ce fut en vain. La soif de crédibilité et de reconnaissance à l’échelle internationale de Marine Le Pen aura été ainsi étanchée au Liban, terre de sa première rencontre au sommet avec un chef d’Etat étranger, au grand dam des militants libanais anti-fascistes pour qui cette perspective insupportable équivalait à pactiser avec le diable.

Rien n’y a fait. Le pendant féminin de Donald Trump au pays des Lumières qui n’est pas prêt, grâce à elle, de retrouver son lustre d’antan, piétine en ce moment même, et pour deux jours, le tapis rouge que le président Aoun a bien voulu dérouler sous ses pieds, faisant fi de la pétition protestataire qui a récolté des centaines de signatures, en une petite journée seulement.

A l’heure où l’incendiaire de la concorde nationale s’évertue, hors de l’Hexagone, à parfaire sa stature de femme d’Etat, tout en prenant de la distance avec le scandale des emplois fictifs qui l’éclabousse au sein du Parlement européen et révèle son insondable duplicité, voici un extrait de la pétition trilingue (français/anglais/arabe) qui a fait florès sur le Net, mais a laissé de marbre les allées du pouvoir libanais.

« Nous, les soussignés, opposés à la visite prévue par Marine Le Pen – la Trump française -.. au Liban pour rencontrer le président Aoun et le Premier ministre Hariri. Le Pen est la présidente du parti fasciste, le Front National (FN), en France. Depuis de nombreuses années, le FN a attisé le racisme violent et l’islamophobie, au point d’en faire un axe fort de la politique française auprès du grand public.

Les discours xénophobes, islamophobes et haineux contre les immigrants et les communautés roms sont des aspects clés de la rhétorique et du programme du FN, et sont constamment martelés par Marine Le Pen, à l’approche de l’élection présidentielle en France ».

L’appel vibrant à lui infliger l’affront de ne pas la recevoir s’est, malheureusement, perdu dans un désert d’indifférence. L’imposture Marine Le Pen, l’héritière du parti de papa qui se proclame anti-système à grands cris, alors qu’elle en use et abuse avec un cynisme confondant, n’était certes pas la bienvenue au Liban, et pourtant…

Un commentaire

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

F. Ribery a rendu visite à Théo et lui a offert un maillot du Bayern Munich

Trump évoque un attentat en Suède qui n’a jamais eu lieu