in

D.Boubakeur clarifie sa position sur l’éventualité de transfert des églises désaffectées en mosquées

Communiqué Grande Mosquée de Paris
 
Paris, mercredi 17 juin 2015
 
Compte tenu des interprétations tendancieuses concernant les églises « vides » et les commentaires d’une certaine tonalité qui circulent dans la blogosphère, nous tenons à rappeler notre communiqué du lundi 15 juin 2015.  Notre communiqué largement diffusé dès lundi à la presse est très clair, d’autant plus qu’il y a une impossibilité d’utiliser de tels édifices religieux en mosquées du fait qu’ils ne sont pas orientés vers la Mecque.
 
Docteur Dalil Boubakeur
 
Recteur de l'Institut musulman 
de la Grande Mosquée de Paris
 
 
Communiqué de presse
 
Paris, lundi 15 juin 2015 
 
Suite à notre intervention ce matin sur Europe 1 dans l'émission de Jean-Pierre Elkabbach et sa question sur l'éventualité de transfert des
églises désaffectées en mosquées, nous avons dit que si le cas s'était parfois posé dans le passé de cession de cette nature, comme à Lille et à Clermont-Ferrand, il n'y a aujourd'hui aucun souhait ni volonté de projet dans ce sens.
 
Nous voulons ici rappeler très clairement que l'Église de France est la seule autorité habilitée à disposer des édifices religieux, de leurs
gestions et de leurs destinations.
 
L'Islam et les musulmans de France respectent avec une grande considération les églises, les temples et les synagogues. Le Coran dit, Sourate 22, Al-Hajj, verset 40 : « (…) Si Dieu ne repoussait pas les hommes les uns par les autres, les ermitages, les églises et les synagogues où le nom de Dieu est invoqué seraient détruits. (….) ».
 
La Grande Mosquée de Paris assure ses frères chrétiens que nul n'est fondé à se permettre de parler des églises sinon l'autorité ecclésiale elle-même.
 
Docteur Dalil BOUBAKEUR
 
Recteur de l'Institut musulman 
de la Grande Mosquée de Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Première photo du croissant lunaire, le Ramadan débute bien le jeudi 18 juin

L’évêque d’Evry : “Je préfère que les églises deviennent des mosquées plutôt que des restaurants”