in

Covid Canada : une enseignante musulmane écrit à ses élèves pour… leur redonner le sourire

« Je voulais mettre un sourire sur leur visage ». Respirant la gentillesse et la bonté, Iman Al-Areibi, une enseignante musulmane particulièrement soucieuse de l’état psychique de ses élèves, en ce début d’année marqué par la folle propagation du variant Omicron dans les immenses étendues canadiennes, ne pouvait pas rester sans agir… 

Elle avait le stylo qui la démangeait et les mots qui se bousculaient dans sa tête, ses deux seules et uniques armes pour tenter d’exorciser la peur paralysante du coronavirus, et mettre un peu de baume au coeur des plus jeunes.

Assise derrière son bureau à London, une localité de la province de l’Ontario, n’y tenant plus, elle a pris sa plus belle plume, pleine d’empathie, contre le redoutable virus protéiforme, mais pas seulement… Elle misait aussi sur la magie du verbe pour que des sourires éclairent à nouveau les visages juvéniles, sous les masques qui dissimulent mal l’anxiété qui s’y reflète.

Publicité

En l’espace de deux semaines, Iman Al-Areibi a pris le soin d’adresser une lettre chaleureuse de soutien, manuscrite et personnalisée, à chacun de ses 80 élèves. 

« Pendant que je m’astreignais à écrire chaque lettre à la main, je pensais à ce que mes élèves allaient ressentir en les lisant, et cela faisait mon bonheur », a-t-elle confié à la presse locale, ajoutant avec émotion : « Je voulais les réconforter et leur dire que tout irait bien en 2022. Je voulais mettre un sourire sur leur visage, et j’espère y être parvenue ».

Iman Al-Areibi peut être pleinement rassurée. Le pouvoir de ses mots, extrêmement bienveillants et encourageants, a non seulement réchauffé le coeur de ses élèves, mais il a aussi fait monter les larmes aux yeux de leurs parents, bouleversés par une telle grandeur d’âme de la part d’un professeur.

Publicité

Meredith Lewkowitz, l’une de ses élèves, et sa mère Shawna Lewkowitz, ont tenu à lui exprimer leur infinie gratitude sur Twitter, en ces termes :

« Cette lettre signifie beaucoup pour moi et mes camarades de classe. Elle montre à quel point notre professeure se soucie de nous et de notre bien-être », a écrit l’adolescente, tandis que sa mère tweetait au même moment : « L’un des professeurs de ma fille a envoyé à chacun de ses élèves une note manuscrite par la poste. Sa gentillesse et ses encouragements m’ont donné les larmes aux yeux et ont remonté le moral de ma fille ».

Publicité
Publicité

2 commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Défilé de néo-nazis à Paris : intolérable !

Charia, droits des femmes et lois des hommes