in ,

Le Canada nomme sa première femme musulmane Lieutenant-gouverneur en région

Ils sont les représentants de la Reine en région, ainsi que le stipule une décision entérinée en 1892, le corps prestigieux des Lieutenants-gouverneurs du Canada compte depuis peu dans ses rangs une femme d’exception, la première de confession musulmane à gagner son bâton de maréchal.

Femme de tête mais aussi de cœur, Salma Lakhani, une activiste communautaire connue pour son engagement en faveur de l’accès aux soins et à l’éducation pour tous, notamment des femmes et des immigrés, vient d’entrer par la grande porte dans l’histoire du pays de l’érable, sa terre d’adoption depuis plus de quarante ans.

Nommée par la gouverneure générale Julie Payette, c’est sur proposition du Premier ministre, Justin Trudeau, que cette chef d’entreprise prospère qui a forgé sa propre réussite à la force du poignet, en n’ayant de cesse de prôner la diversité et l’inclusion dans et en dehors de la sphère du travail, a été promue à de si hautes fonctions.

Publicité
Publicité
Publicité

Le 30 juin dernier, sous les yeux brillant d’émotion de son mari et de ses deux filles, Salma Lakhani, l’enfant de parents réfugiés originaires d’Ouganda, connaissait la consécration suprême : elle a été officiellement intronisée Vice-représentante de la Reine Elisabeth II du Canada dans la province de l’Alberta.

Fière de ses racines qu’elle ne renierait pour rien au monde, se faisant le porte-drapeau des valeurs musulmanes humanistes qui lui ont été transmises très tôt, Salma Lakhani a consacré une grande partie de sa vie à secourir les plus nécessiteux, à se faire l’ardente porte-parole des sans-voix, tout en s’évertuant à donner leur chance à celles et ceux venus d’ailleurs, dont le parcours était jalonné d’obstacles infranchissables.

Publicité
Publicité
Publicité

Enchaînant les distinctions honorifiques, après s’être vu décerner, en 2005, la médaille du centenaire de l’Alberta, puis, en 2012, celle du Jubilé de diamant de la Reine Elisabeth II, elle a été mise à l’honneur en 2019 par le NorQuest College, un établissement scolaire communautaire de renom.

Figure de proue du programme Youth in Transition, qui a notamment conseillé et accompagné au mieux de nombreux étudiants ayant l’anglais comme seconde langue, Salma Lakhani a été récompensée pour tous ses efforts par l’un des fleurons du système éducatif de la province de l’Alberta. Une province dont elle est désormais l’incarnation de l’exemplarité et de l’intégration réussie.

 

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Salem frères, nous Muslims on cherche dans cette vie éphémère la bénédiction d Allah et pouvoir transmettre son message. Pas à chercher a être accepte par les non croyants. Pour une personne qui vit une vie modeste ( suivant les normes imposé par notre société ) et qui réussi à transmette juste une phrase d Allah ou de notre prophète et meilleur que celui qui réussi à avoir une position élevé dans système cortumpu .

  2. Sois rassuré le roy des sombres héros, ces progrès gagnent de jour en jour mais ils auraient d’aller plus vite si d’aventure, les occidentaux cessaient d’en freiner l’allant. Hier on hurlait au complot pour tenter de museler les voix discodantes mais bientôt on raillera les esprits révêches et racistes qui demeurent figés dans les affres du temps.

    Chai pas quoi, fais du jardin, bichonne tes potirons !

  3. Les pays arabo-musulmans comptant encore quelques minorités, on attend que celles-ci aient aussi accès aux mêmes droits que les musulmans.
    Oumma.com nous tiendra certainement au courant des progrès de la reconnaissance des minorités dans les « démocraties » musulmanes.
    Merci.

      • C’est vrai que de plus en plus de Chrétiens ont fuit les pays arabes du Moyen-Orient, ou ont été massacrés comme les Arméniens et les Chrétiens d’Assyrie. Quant aux Juifs, on a confisqué leurs biens, en Egypte ou en Irak par exemple, sans les indemniser bien sûr. Restent les Coptes d’Egypte, encore nombreux, mais qui n’ont pas accès à toutes les professions et subissent diverses vexations (et attentats).
        On peut ajouter les Yesidis, récemment massacrés par des Musulmans, mais ça ne doit pas vous intéresser

Laisser un commentaire

Chargement…

0

L’Arabie saoudite prépare un plan de reprise partielle de la Omra

Tunisie : procès d’une étudiante accusée de blasphème