in

Chine : la Bible et le Coran retirés des sites de vente en ligne

Logés à la même enseigne dans une Chine inflexible, voire même de plus en plus hostile à l’égard des religions, qui vient de donner un nouveau tour de vis aux restrictions religieuses, la Bible et le Coran sont désormais introuvables sur les sites chinois de vente en ligne, passés à la trappe de la censure depuis le 30 mars dernier.

La main de fer de Pékin qui, d’ordinaire, s’abat sur les Ouïghours, la minorité musulmane de la province autonome du Xinjiang persécutée dans l’indifférence générale, en criminalisant notamment la lecture du Noble Coran, frappe aujourd’hui la communauté chrétienne, comme le rapporte l’AFP.

Les fidèles Ouïghours pendant un Ramadan sous haute surveillance

Une communauté envahie par l’anxiété devant la disparition inquiétante de son livre sacré sur les principaux sites du e-commerce, tels que Dangdang, le leader en la matière, ou encore Jingdond, et qui redoute fort qu’elle augure de bien sombres présages : l’interdiction pure et simple de la Bible et le retour en force des autodafés.

Difficile, dans un tel contexte, de rester sourd à la folle et terrifiante rumeur qui court, selon laquelle le « Parti communiste chinois prévoit de réécrire la Bible et de remplacer les valeurs chrétiennes de charité et de fraternité par l’idéologie socialiste ».

Mais dans la Chine de Xi Jinping, 64 ans, dont le règne sans partage est dorénavant à vie, qui ne semble avoir foi qu’en sa toute-puissance et sa capacité à bousculer l’échiquier mondial, ce n’est pas le vaste projet de démolition des églises et de la suppression des croix sur les édifices religieux échafaudé dans la province du Zhejiang (province dirigée longtemps par le président chinois en personne), qui est de nature à dissiper les craintes de la communauté chrétienne.

Paradoxe saisissant, c’est au moment même où s’esquisse un rapprochement historique avec le Vatican au sujet de la nomination des évêques, que Pékin redouble d’intolérance envers les chrétiens, réduisant comme peau de chagrin une liberté religieuse déjà passablement mise à mal sur ses vastes étendues.

 

22 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Le parti communiste chinois se méfie des religions, lui qui veut contrôler les esprits. Il est donc en concurrence avec celles-ci.
    Qu’on se rassure, en terre d’islam aussi, tout n’est pas rose quand on n’a pas la chance, ou la volonté d’être musulman. Y posséder ou diffuser des bibles et des évangiles y est très mal vu et puni sévèrement. Je plaisante bien sûr…

    https://www.letemps.ch/opinions/chretiens-pays-dislam-tant-haine

    • Le patriarche chaldéen d’Irak avait dit : “Des siècles de gouvernance islamique ont préservé notre identité et notre culte quand quelques décennies de domination occidentale nous ont éparpillé à travers le monde.”

  2. Je vous confirme que c’est bien une fake news pour avoir fait des tests avec ip chinoise sur amazon et taobao. La source est l’afp tout de même, l’info date de 6 jours et a été retirée depuis. Cela ne concernait que les bibles n’ayant pas un numéro de publication mais l’article ne perd en rien de sa pertinence puisque l’interdition de livres saints a déjà existé en Chine.

    • Merci pour l’info.
      En revanche, la note sociale, c’est sur des rails. Donc, pour l”instant, je ne modifie pas mon analyse. Juste pour mémoire… Cette poussée dictatoriale est condamnée à l’échec. Mais je peux me tromper.

  3. Si quelqu’un souhaite vraiment comprendre l’islam de Chine en dehors des incantations de nos journalistes dévots et souvent borgnes.

    En Chine : “Il y a dix nationalités musulmanes : Hui, Ouïgour, Kazakh, Kirghiz, Tatar, Bao’an, Dongxiang, Tadjik, Ouzbek, Salar, qui, en 1997, approchent les 18 millions. Hormis les Hui, les Dongxiang, les Salar et les Bao’an, les autres peuples résident dans la Région autonome ouïgoure du Xinjiang. Dans cette province, l’islam soufi est très présent, mais la question principale n’est pas d’ordre religieux, elle porte sur le rapport conflictuel des populations locales avec l’État chinois, conflit qui conduit les Ouïgours à chercher à formuler une revendication d’indépendance.”
    Pour vraiment mieux comprendre :
    https://journals.openedition.org/assr/18153
    Le lien ci-dessus est un petit résumé de l’EHESS (L’École des Hautes Études en Sciences Sociales) par :
    Elisabeth Allès (directrice de recherche au CNRS en 2010, directrice-adjointe de l’UMR Chine, Corée, Japon (EHESS/CNRS) de 2008 à 2011 et directrice du Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine (CECMC) de 2008 à 2011)
    Leila Chérif-Chebbi (études de langues orientales, en chinois (maîtrise) complétées d’un séjour (1984-1985) à l’université de Wuhan (Chine), en arabe (Deug) et en turc (initiation), DEA (Analyse du Monde Arabe contemporain) du Cycle supérieur d’études politiques, activités de recherche sur l’islam de Chine)

    Un excellent livre : “L’islam de Chine” d’Elisabeth Allès
    Pour compléter, une petite vidéo qui explique le contexte du livre et sa pertinence unique :
    https://www.canal-u.tv/video/ehess/l_islam_de_chine_d_elisabeth_alles.13384

    Cordialement

  4. Plus sérieusement, il semblerait que Winnie l’Ourson ait décidé de revenir à l’époque bénie de Mao, avec lui même dans le rôle du héros. La nouvelle loi sur la note sociale, exhaustivement orwellienne, s’inscrit dans cette nouvelle dynamique.
    Comme beaucoup d’autres abominables dictateurs avant lui, Winnie a la trouille. Il finira sans doute pendu à un croc de boucher. Dans ces pays là, si tu ne tues pas, on te tue.
    Il est désormais dictateur à vie. Reste à savoir combien de temps il restera en vie.
    A part ça, la Bible et le Coran, on s’en passe très bien. Mais je trouve cette censure pathétique. (Si elle est avérée).
    Et dire que le monde est dirigé par Trump, Poutine, et Winnie le méchant Ourson.
    Et qu’il n’y a pas moyen de fuir la planète. Enfin, je parle pour vous. Mais j’ai décidé de rester pour assister à l’Apocalypse.
    Bref.

  5. Il faudrait vérifier ces informations et leur source, sans parler des rumeurs. Encore plus à l’heure où les propagandes utilisent internet et les réseaux commerciaux internet La propagande antichinoise est souvent basée sur des fake news qui contredisent celles la propagande chinoise. Voir par exemple cette vidéo :
    https://www.youtube.com/watch?v=lfzeGMg0Sc4

  6. La Chine et son parti au pouvoir s’en prennent aux religions monothéistes (le confucianisme et le bouddhisme soft sont tolérés) parce que les conversions, surtout chrétiennes, touchent la classe moyenne, ce qui à terme menacera l’hégémonie communiste. Il faut bien comprendre que ce n’est pas une question de foi, mais de préservation du pouvoir. Il n’est pas étonnant par exemple que le matérialisme historique communiste finisse par converger vers le matérialisme de l’économie de marché: il faut consommer (des idéologies comme des produits).

    Depuis l’avènement de Xi Jinping (novembre 2012) les persécutions anti-religions ont explosé, pendant que les intérêts économiques n’ont jamais été aussi visibles dans la ligne politique du parti. Si on voulait être un tant soit peu optimiste, on pourrait dire que l’interdiction des ouvrages religieux est le début d’un signe que cette politique est sur la défensive. Interdire c’est régresser…

    • Tiens, bizarre.
      Une analyse sensée!
      Vous avez bu? Eh! Je déconne. J’ai déja dit que vos analyses étaient non dépourvues d’intérêt.
      En fait, Winnie est en décalage avec un projet qui le dépasse, et ça va lui coûter cher.
      En France, on raisonne avec des objectifs courts, ceux d’un mandat de cinq ans. En Chine, on se projette très loin dans le futur. 20 ou 30 ans. La démocratisation de pays est de toute évidence au programme, mais sans hâte excessive. Or Winnie rame à contre courant. Il va donc se faire tuer. On ne le regrettera pas.
      Comprenez que l’expansion économique de la Chine n’est pas compatible avec le projet de son nouveau dictateur. Son projet de note sociale risque de saper la créativité des entrepreneurs. Je lui donne cinq ans.
      Ce pays est d’ailleurs très doué quand il s’agit de se débarrasser des boulets.

  7. Article à charge. Il faudrait expliquer les tenants et aboutissant d’une telle interdiction. je suppose que le gouvernement veut contrer les mouvement sécessionnistes pour diviser la Chine. L’Empire anglosioniste utilise toujours la politique du diviser pour régner.

    Le prosélytisme évangélique et l’slam wahabisé sont les outils utilisés pour cette division. N’oubliez pas que parmi les membres de Daech en Syrie sont des Ouigours.

    L’islam est très ancien en Chine. Connaissez vous Le fameux navigateur musulman de la dynastie des Ming, l’amiral Zheng He. ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Zheng_He

    • Oh que oui ! Zheng He a été l’un des plus grands explorateurs chinois. Il avait par exemple été mis en charge de recréer une route de la soie par voie maritime par deux empereurs successifs.

      Le parti communiste chinois n’autorise que les athées dans ses rangs. Il va jusqu’à interdire une vie religieuse aux retraités du parti et de la fonction publique. Il autorise à côté d’autres partis politiques mais ils sont limités et n’ont aucun pouvoir.
      C’est un athégrisme pur et dur.

      • fake news . Ne croyez pas les dissidents chinois. Ils sont payés pour mentir. Le parti communiste s’affiche athée mais Confucius le philosophe chinois continue a modeler l’être chinois depuis plus que 2 millénaires quelque soit le régime au pouvoir. La morale confucéenne c’est être en accord avec ses voisins, le moins de conflit avec les autres. Nous sommes au seuil d’une grande guerre et la diabolisation des “ennemis” de l’OTAN , Chine, Russie Iran , les pays arabes qui résistent( Liban Syrie, Iraq, yemen) va aller crescendo.

        Bien à vous.

        • Absolument pas Yasmine. Vous confondez avec la politique du parti communiste chinois. Confucius est un fin stratège. 1 Mdrs 300 M d’habitants, il faut un sacré équilibre du juste milieu. Ils sont très forts pour ça les chinois. Le tout est de comprendre qui a le droit de faire partie de ce milieu. Le socialisme sauce chinoise est imposé comme une quasi religion là-bas.

          • 100% d’accord avec Malik, Yasmina.
            Winnie l’Ourson commence à paniquer, et reprend la méthode Mao, en la modernisant. A preuve l’instauration de la “note sociale”, une mesure orwellienne qui achèvera de détruire le peu de libertés dont jouissaient encore les chinois.
            Le même a fait arrêter tous ses concurrents, et s’est auto-désigné président à vie.
            Ce qu’il redoute? Un syndrome type “mai 68”, à savoir une révolte générée, asses bizarrement, par la prospérité. Concrètement, quand un pays gagne des sous, les pauvres veulent en croquer. … Et demandent un relâchement de la répression.
            Winnie va d’ailleurs à contre courant du projet global du PC chinois, qui était prêt à mettre en place un peu de démocratie, sans hâter les choses.

            Je ne serais pas surpris s’il terminait sa vie façon Mussolini. Je pense qu’il le sait, et se dit: “Perdu pour perdu…”. En attendant, la Chine va devenir un enfer. Ceci dit, c’était déja pas terrible.
            Et puis, où se réfugier?

    • Merci je ne connaissais pas.
      “Le prosélytisme évangélique et l’slam wahabisé sont les outils utilisés pour cette division.” entièrement d’accord, ces idéologie sont utilisées pour déstabiliser et affaiblir les autres pays et laisser l’Empire US seul maître.
      La Chine refuse de tomber dans le piège.

  8. J’avais raison de dire que le communisme était une religion.

    Le parti communiste Chinois prévoit de réécrire la Bible , l’Amérique et le temple du feu prévoient de réécrire le coran.
    Peut être qu’ils sont d’accord chinois et américain pour sortir un seul manuscrit pour l’humanité :
    A moi la patrie et à vous le patriotisme.
    A moi trébuchante et à vous sonnante.

  9. La chine est le parfait exemple de l’athégrisme. On ne se sent supérieur qu’entre soi dans cette philosophie uniformiste et intolérante au fond.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Perpignan : une sexagénaire condamnée à quatre mois de prison avec sursis pour avoir agressé sept femmes voilées

Crash d’un avion militaire en Algérie, des dizaines de morts (vidéos)