in

Caroline Fourest : “le congrès de l’UOIF est à l’islam ce que le FN est à la France”

Au-delà de tous les clivages politiques, il y a un consensus qui fait rage actuellement en France, et ce depuis le carnage de Toulouse et Moutauban : l’UOIF est devenue l’organisation à abattre, et ses innombrables tueurs sans scooter, mais avec chauffeurs, la mitraillent sans relâche, à la veille de son grand congrès annuel.

Dans ce feu nourri de critiques, à faire frémir dans les chaumières, il ne manquait guère que l’omniprésente « serial-menteuse » de service, Caroline Fourest, récemment auréolée du  « prix des déclarations racistes », lors de la cérémonie des Y’a Bon Awards, organisée par l’association Les Indivisibles, pour hurler avec les loups avec l’acidité qu’on lui connaît.

“On comprend que le congrès de l’UOIF est à l’Islam ce que le Front National est à la France, en plus à droite. Moins radical et moins caricatural qu’un groupe de skinheads, mais clairement d’extrême droite et clairement infréquentable”, a déclaré Caroline Fourest sur France Inter, histoire d’apporter sa petite touche très personnelle à un tableau au vitriol, noirci à grands traits par la France d’en haut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le procès politique d’un rappeur marocain contestataire

Qui a tué la maman d’Amine?