in

Canada : un coiffeur musulman, victime d’un acte de vandalisme, coupe les cheveux pour couper la haine à la racine

Quand ils ont appris, le 11 décembre dernier, que le salon de coiffure “Chop Shop Barbershop”, situé à proximité de chez eux et tenu par un visage familier de leur quartier, avait été outrageusement vandalisé, le sang des voisins et amis du malheureux Ahmad Akkashe n’a fait qu’un tour.

Ils sont entrés dans une colère noire à la vue des inscriptions islamophobes odieuses, sonnant comme un appel au meurtre « Tuez les musulmans. Tuez-les tous », et autres croix gammées qui avaient été peinturlurées dans l’épaisseur de la nuit, et défiguraient la devanture de son magasin aux premières lueurs de l’aube.

Une colère que rien n’a pu adoucir, pas même les mots d’apaisement prononcés par la principale victime de cet acte raciste inqualifiable.

« Je leur ai dit de se calmer, même si j’éprouvais le même sentiment d’indignation qu’eux et que j’étais très touché par leur empathie et solidarité. Je savais que cet acte de haine ne représentait pas la ville d’Edmonton, ni le Canada », a déclaré Ahmad Akkashe, en s’efforçant d’effacer ce mauvais souvenir de sa mémoire pour évoquer un présent plus radieux.

Publicité

Loin de se complaire dans un rôle victimaire, il a décidé de se dresser contre le fléau de l’islamophobie à sa manière, en donnant des coups de ciseaux parfaitement aiguisés et des plus salutaires : il a coupé des cheveux pour mieux couper la haine à la racine, dans le cadre de la grande collecte de fonds qu’il a lancée, le 6 janvier, dans son salon de coiffure qui affichait complet.

Sous le slogan efficace et percutant « Cut Hate with Hair », Ahmad Akkashe, le désormais célèbre coiffeur-barbier d’Edmonton, a été dépassé par le succès de son opération, comblé au-delà de ses espérances par le formidable soutien que lui ont témoigné des dizaines de Canadiens, de toutes confessions. La somme d’argent récoltée, qui s’annonce des plus substantielles, tombera dans l’escarcelle du Centre John Humphrey dédié à la promotion de la paix et des droits de l’Homme dans la cité phare de l’Alberta.

Parmi les nombreux clients qui ont franchi le seuil de son salon d’un pas alerte et décidé, les députés Lorne Dach et Jon Carson lui ont volontiers confié leurs cheveux pour la bonne cause. « J’ai été profondément choqué et attristé en apprenant l’acte de vandalisme à caractère raciste qui a pris pour cible le commerce d’Ahmad Akkashe. C’est intolérable ! », a fermement réprouvé Lorne Dach.

« En prenant le temps de discuter avec lui, j’ai mesuré à quel point cette agression abjecte l’avait affecté, lui et sa famille, et sa belle réponse apportée aux sombres individus qui l’ont commise n’en est que plus admirable. Il faut absolument que nous restions soudés face aux semeurs de chaos », a-t-il clamé haut et fort devant les micros qui se tendaient vers lui, à sa sortie du petit salon de coiffure dont la notoriété ne cesse de grandir au pays de l’érable.

Publicité

Publicité
Publicité
Publicité

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. Ou sont ils les Leroy de la calomnies les chayanimes 12 … Qui aime t’a calomnier les musulmans , mais lorsqu’il voie un sujet ou le ou les musulmans agissent bien , la plus personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Gilets jaunes: Luc Ferry appelle “les policiers à se servir de leurs armes!”

Rami Malek consacré “Meilleur acteur” aux Golden Globes