in ,

CAN 2019 : la belle unité affichée par les supporters algériens et marocains

Au Caire, depuis les tribunes où ils s’enflamment avec la même passion pour les Fennecs et les Lions de l’Atlas, la liesse collective qui emporte les supporters algériens et marocains fait plaisir à voir.

Alors que la CAN bat son plein, le spectacle de l’unité joyeuse qui fédère les aficionados du ballon rond issus de ces deux pays frères a déjà marqué les esprits, et restera sans nul doute l’une des images saisissantes de cette prestigieuse compétition.

Dimanche 23 juin, au moment de l’entrée en lice de leurs équipes respectives, ils sont apparus plus soudés que jamais face à l’adversité sur les vertes pelouses. Leur bonheur n’en a été que plus grand au coup de sifflet final des arbitres, puisque les Fennecs et les Lions de l’Atlas sont sortis victorieux des matches qui opposaient les premiers au Kenya (2-0), et les deuxièmes à la Namibie (1-0).

Publicité

Ce bel élan de solidarité, qui n’a pas fini de faire vibrer les stades en Egypte, a d’abord été stimulé sur les réseaux sociaux via le hashtag “Khawa Khawa“, dans le cadre d’une campagne appelant les Algériens et les Marocains à faire cause commune lors de la CAN.

Les supporters des Fennecs et des Lions de l’Atlas ont répondu à cet appel au-delà de toutes les espérances, et c’est avec une ferveur très contagieuse que les verts ont soutenu inconditionnellement l’équipe du Maroc au stade Al Salam, avant de converger ensemble vers le stade du 30-Juin pour acclamer à l’unisson les onze de l’Algérie.

Quand le sport roi renforce magnifiquement la cohésion algéro-marocaine, sur et en dehors de la cybersphère !

Publicité
View this post on Instagram

#maroc #algerie 🇲🇦🇩🇿❤❤💪 Khawa khawa🇲🇦🇩🇿

A post shared by les_lions_du_maroc_ (@les_lions_du_maroc_) on

Publicité

 

 

 

 

Publicité
Publicité
Publicité

22 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Tiens donc, @marocain.
    Quand je dis poulette, je suis irrespectueux.
    Quand on me dit bounty, vous ne dites rien ? Si j’avais été Algérien, peut-être auriez-vous réagi car j’aurais été votre frère ?
    Et ceux qui citent des hadiths, quelque chose à dire ?
    Ou vous n’utilisez l’Islam que lorsque il parait aller en votre sens ?

  2. @Souaréba DIABY GASSAMA

    Très cher Souaréba, relis donc mon premier post et tu auras la définition de la médisance.
    Ce dont tu parles est la diffamation. Avant de rétorquer, il est nécessaire de bien lire et bien comprendre non ce que l’on vous reproche mais simplement l’évidence car tu l’as pris pour toi sans que je ne t’incrimine.
    Je te laisse à tes divagations et à ta haine rancie des maghrébins. Bounty un jour Bounty toujours.
    Je n’ai aucune haine vis à vis de toi juste de la pitié et de commissération pour un être ayant si peu d’amour pour lui même qu’il est prêt à vendre ses frères en religion. Que Dieu ait pitié de toi.

    • Non non.

      La diffamation, c’est relater un fait portant atteinte à l’honneur, qu’il soit vrai ou faux.
      La calomnie, c’est mentir au sujet de quelqu’un et de façon publique.

      Tout au pire suis-je dans la diffamation et encore, puisque vous savez fort bien que vos copains racistes m’appelleront « bounty » parce que j’ai dit qu’il fallait être un musulman loyal à la France, je ne fais rien de plus —encore une fois— que dire la Vérité, puisque ce faisant, ils disent bien que ce discours que je tiens ne peut être tenu que par un « Blanc ».

      Ici, je suis publiquement accusé à tort de médisance et ces gens qui s’y prêtent sont évidemment dans la calomnie et aussi la diffamation.

      Libre à vous de me croire raciste : je ne le suis pas et je n’ai fait que citer, quand je parlais de l’Algérie, de faits indubitables. C’est si vrai que vous-même êtes obligé non de réagir aux arguments mais bien d’en venir à me traiter de « bounty ». 😉

      En France, quand on a un match de l’Algérie, survient sporadiquement du bordel. C’est vrai, il faut le reconnaître. Et si ils n’étaient assimilés à des musulmans, je m’en moquerais bien plus.

      Pendant longtemps, les musulmans ne connaissaient l’anonymat ou le pseudonyme. Quand l’on tenait des propos publics, on y mettait son nom (éventuellement kounya) mais on était évidemment reconnu.

      Aujourd’hui, ce sont des castrés qui font la morale derrière leur clavier à la façon de la LDJ : attaque par derrière (anonyme), en meute et recours industriel à l’inversion accusatoire.

      Ah il est beau l’Islam que vous véhiculez ! Mais : est-ce réellement l’Islam ?

      Je continue à dire et à penser que si l’Islam est mal vu, c’est NOTAMMENT du fait des musulmans eux-mêmes ou de musulmans prétendus. Vous et tant d’autres sur le site êtes un bel exemple de ce que je dénonce !

      • @Souaréba DIABY GASSAMA
        C’est très amusant,tu redéfinis toi même le vocabulaire. Avec de tels procédés tu es sur d’avoir raison.
        Tu en viens même à contester un hadit (Dires du prophète) rapporté par Abou Hourayrah. Celui-ci definit la médisance au sens islamique du terme. Au lieu, de reconnaitre ta faute et de faire amende honorable, ce qui aurait plus intelligent, toi Abou Souaréba, grand Moufti, tu contestes et amende la définition donnée par le prophète. c’est juste délirant.
        Drôle d’islam et drôle de musulman.
        Mais tu as raison Caliméro, nous ne sommes que des racistes qui t’en voulons parce que tu es noir et oncle tomiste. Sache cher Abou Souaréba que la parano se soigne gratuitement en France. Bon courage et Allah y chafi.

        • Je sais que le besoin de me coincer est profond chez vous mais là mauvaise foi vous sera inutile et même contre-productive.

          Vous savez fort bien que des français d’origine algérienne ayant un problème avec la France sont nombreux. Ce sont notamment eux qui sifflent la Marseillaise.
          Pour qu’il y ait médisance, je cite :
          « lorsque tu parles de ton frère en des termes qu’ il réprouve. »

          Or ces gens sont fiers d’être Algériens et crachent volontiers leur haine de la France. Ils ne réprouvent donc rien.

          Médisance de ma part ou calomnie de votre part ?

          Je n’ai toujours pas eu de réponse là-dessus : est-ce à dessein ?

          Que je prouve (tapez Algérien délinquance):

          « C’est donc un des policiers violemment pris à partie qui, courageusement, est venu à la barre, en tant que partie civile, raconter cette scène hallucinante. Quand il se lève vers les juges, il garde encore les traces des violences : il a les doigts recouverts de pansements : « J’aime mon métier. On fait notre boulot dans des conditions souvent difficiles, mais là, c’était d’une violence extrême. À bout de souffle, j’appelais à l’aide. On m’a insulté, traité de : “sale flic de France. Ils étaient une vingtaine dans la rue, quand j’ai été frappé, avant qu’un collègue venu à ma rescousse soit à son tour tabassé. Ils ont pris partie pour l’individu que nous venions de rejoindre et de menotter, après une course-poursuite ».
          (Actu.fr)

          Il s’agissait d’Algeriens notamment.

          Maintenant : pourquoi dites-vous que je m’en prends à mes frères ?
          Précisément parce que pour vous, l’algérien est musulman. Or je ne qualifie pas de musulman le fait d’insulter le pays d’autrui notamment en sifflant l’hymne national ou en y foutant le bordel. Mais vous n’êtes pas dans ce schéma, puisque selon vous, je m’en prends à mes frères. C’est juste que, quant à moi, je défends la vérité et jamais un musulman si il est en tort. Vous, par contre, êtes dans votre schéma tribal ou grégaire qui est respectable mais que je condamne. Un musulman qui a vole doit être dénoncé en tant que tel. Nous sommes censés défendre la vérité et le bien.
          D’où il sort que votre commentaire se répand en bounty (ce n’est pas la première fois que vous ressentez le besoin de l’écrire) mais que vous ne m’avez jamais traité de menteur, précisément car tout ce que je dis de l’Algérie est vrai.

          Et c’est grâce à vos insultes racistes que je continuerai à montrer ce qu’est l’Algérie.
          Il n’y aura que des musulmans d’Algérie pour ne s’en formaliser car ils ne se sentiront en rien concernés par ce que je dis en tant que je ne mens nullement. Seul un algérien, c’est-à-dire un individu pris en autre que l’Islam réagira. Continuez ! Car je continuerai.

          À bientôt !

  3. Pourquoi la manifestation du sentiment de fraternité ( de plusieurs siècles ) dérange certains?
    Peut importe ce qui s’est passé entre nos deux régimes – qui ne nous représentent pas d’ailleurs, et quand bien même on arrive aux mains, l’algérien était est sera toujours mon FRERE.

    Si les dérangés étaient seulement capables d’analyser objectivement l’attitude de ces supporteurs – même s’il s’agit que du foot – on verrait à quel point elle est significative.

    • L’Algérien qui aura été musulman et qui sera devenu chretien est-il aussi votre frère ?
      Si oui, c’est donc qu’il y a un sentiment tribal (c’est-à-dire anti-islamique) précisément parce que l’Islam vous dit que votre frère est LE musulman.
      Si non, pourquoi avoir dit que l’Algérien sera en tout cas votre frère ? Par suite, je conclus nécessairement que vous êtes de la première proposition : à savoir choix tribal et donc anti-islamique.

      J’accorde un grand prix à votre réponse, vous qui m’avez accusé à tort de médisance :p
      Toujours regarder non la supposée paille chez son « frère » mais plutôt la poutre en nous …

    • @ Marocain,
      Salam mon frère
      Pour commencer « musulman » est un mot utilisé la première fois par Abraham et il avait donc un tout autre sens que « mahométan » qui est celui que lui donnent les cœurs scellés.
      Ensuite, concernant la fraternité, le mot utilisé par le seigneur est non pas musulman mais croyant
      إِنَّمَا الْمُؤْمِنُونَ إِخْوَةٌ فَأَصْلِحُوا بَيْنَ أَخَوَيْكُمْ ۚ وَاتَّقُوا اللَّهَ لَعَلَّكُمْ تُرْحَمُونَ (10)
      10 Les croyants ne sont que des frères. Etablissez la concorde entre vos frères, et craignez Dieu, puissiez-vous ce faisant bénéficier de sa miséricorde.
      De plus, le gus a raison à propos des chrétiens – les israélites aussi par extension je suppose- et c’est le Coran qui se trompe – استغفر الله ce ne sont pas « vos frères croyants » du tout du tout la preuve :
      لَيْسُوا سَوَاءً ۗ مِّنْ أَهْلِ الْكِتَابِ أُمَّةٌ قَائِمَةٌ يَتْلُونَ آيَاتِ اللَّهِ آنَاءَ اللَّيْلِ وَهُمْ يَسْجُدُونَ (113)
      [113] Cependant, les détenteurs des Écritures ne sont pas tous les mêmes, car parmi eux il y a une communauté pieuse dont les membres passent des nuits entières à réciter les versets de Dieu et à se prosterner.
      Enfin bien au-delà des croyants établis en tant que tels par le seul qui sache… Dieu nous fait obligation non pas vis-à-vis des croyants mais des idolâtres/associateurs/adeptes de la licorne Fuchsia/athées/agnostiques etc de :
      لَّا يَنْهَاكُمُ اللَّهُ عَنِ الَّذِينَ لَمْ يُقَاتِلُوكُمْ فِي الدِّينِ وَلَمْ يُخْرِجُوكُم مِّن دِيَارِكُمْ أَن تَبَرُّوهُمْ وَتُقْسِطُوا إِلَيْهِمْ ۚ إِنَّ اللَّهَ يُحِبُّ الْمُقْسِطِينَ (8)
      إِنَّمَا يَنْهَاكُمُ اللَّهُ عَنِ الَّذِينَ قَاتَلُوكُمْ فِي الدِّينِ وَأَخْرَجُوكُم مِّن دِيَارِكُمْ وَظَاهَرُوا عَلَىٰ إِخْرَاجِكُمْ أَن تَوَلَّوْهُمْ ۚ وَمَن يَتَوَلَّهُمْ فَأُولَٰئِكَ هُمُ الظَّالِمُونَ (9)
      [8] Dieu ne vous défend pas d’être bons et équitables envers ceux qui ne vous attaquent pas à cause de votre religion et qui ne vous expulsent pas de vos foyers. Dieu aime ceux qui sont équitables.
      [9] Mais Il vous interdit toute liaison avec ceux qui vous combattent à cause de votre religion, qui vous chassent de vos foyers, ou qui contribuent à le faire. Une telle alliance constituerait une véritable injustice.
      Pour conclure, vous vous êtes posé la bonne question comme d’hab, repérez les diviseurs, ceux que notre fraternité dérange au plus haut point et vous saurez qui sont les ennemis de Dieu. Musailama n’en est qu’une caricature…

      • Merci beaucoup frère pour ce rappel que j’accueille coeur et esprit ouverts.
        J’aime ta conclusion; c’est vrai que musailima n’était qu’une caricature finalement et chaque époque a son degré de vice, de corruption …

    • Surtout augmenter les effectifs de CRS au vu du risque si le match ne finit pas en nul. 😛

      A priori, aucun hymne national ne sera sifflé puisque la Marseillaise ne sera jouée.

      • “Savez en quoi consiste la médisance ?
        Les gens dirent : Allah et Son messager sont les plus savants.
        Il dit : C’ est lorsque tu parles de ton frère en des termes qu’ il réprouve.
        On lui dit : Vois-tu si ce que je dis sur mon frère existe réellement en lui ?
        Il répondit : Si ce que tu dis existe réellement en lui, tu auras médit, et si ce que tu dis n’ existe pas, alors tu l’ auras diffamé (el bouhtane). ”
        Abou Hourayrah

        • merci frère
          le mONSIEUR “sAVANT” de dessus perd de plus en plus sa pellicule: orgueil + humour nul à … + fitna + médisance que vous venez de relever + manque de respect ( traiter de poulette dans un autre fil une personne outrée par son attitude).
          Mais alors quelle va être sa réaction mon Dieu? Bouchez vous les oreilles.
          Ses mots seront au-dessus même de ceux d’Abou Hourayrah

        • Ben j’aimerais croire que c’est de la médisance en tant qu’ils réprouveraient que je rappelle ce qui s’est déroulé quand la Marseillaise a été sifflée lors du match qui voyait la France jouer contre l’Algérie, mais je pense plutôt que ces gens-là, dont certains sûrement sévissent ici, en sont plutôt fiers et recommenceraient volontiers.
          Par suite, la médisance n’est pas caractérisée car ils ne réprouvent pas !
          Faut pas vous essayer au juridisme si c’est pour au final parler d’une chose que je ne fais pas ici.
          Le pire dans tout ça, c’est que vous profanez la Parole en la sortant sans raison et hors contexte, pourvu que vous coinciez.. Avant d’usurper les prérogatives du sage, lisez attentivement, d’accord 😉 ?

          Je serais vous, je ne répondrais pas ! Il s’agissait de taquineries (bien que fondées). Les plus malins d’ici l’ont vu et préfèrent se taire de crainte que ça n’aille trop loin :p

          • @Souaréba DIABY GASSAMA
            “il n’y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre”.

            La seule profanation est la profanation de la chair de vos frères.

            Sourate 49 – les appartements
            12. Ô vous qui avez cru! Evitez de trop conjecturer [sur autrui] car une partie des conjectures est péché. Et n’espionnez pas; et ne médisez pas les uns des autres. L’un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort? (Non!) vous en aurez horreur. Et craignez Allah. Car Allah est Grand Accueillant au repentir, Très Miséricordieux.

          • Je sais que vous aimeriez me qualifier de médisant mais ce n’est qu’une calomnie et la volonté du mal qui est la vôtre vous retombera dessus puisque je suis accusé à tort publiquement (ce qui est la calomnie précisément).

            En effet, ceux-là mêmes qui ont sifflé la Marseillaise le regrettent-ils ? Et sont-ils tous musulmans ? Si oui, nous y sommes dans la médisance. Mais si ce n’est pas le cas, et alors que vous avez vous-même écrit que la médisance était le fait de citer un acte que notre frère musulman aura commis et qu’il réprouve, reconnaissez votre calomnie.

            Mais si vous ne la reconnaissez pas, je vais me mettre à votre niveau et attendre très sagement que votre accusation de calomnie à mon endroit aie sa réponse.
            Il en est de même pour Karim et marocain et de tout lâche castré qui donne des leçons anonymement.

            Si vous voulez me contredire, vous trois : soyez honnêtes et n’utilisez pas l’Islam dans un sens perverti pourvu que vous vous en sortiez. Il y aura toujours manière à vous montrer votre mauvaise foi tant que vous ne vous conformerez pas à Dieu.

  4. ما شاء الله تبارك الله
    اللهم لك الحمد و المنة يا كريم
    الف بين قلوبنا الى يوم نلقاك و لو كره الكافرون

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Canada : un maire veut recruter les Québécois ostracisés par l’interdiction des signes religieux

Donald Trump sanctionne l’ayatollah Khomeini, mort en… 1989