in

Caméra cachée américaine : qui, d’une conductrice en panne voilée ou non voilée, a le plus de chance d’être secourue ?

Etre femme, voilée et en détresse au bord de la route, aux prises avec un pneu crevé, cela fait beaucoup pour la même personne d’autant plus que les bonnes âmes secourables ne sont pas légion, et en l’occurrence ont été plus nombreuses à passer leur chemin qu’à prêter assistance à cette conductrice désemparée.

La scène, moins fortuite qu’il n’y paraît, a été minutieusement élaborée par la chaîne américaine ABC, dans le cadre d’une vidéo test censée démontrer que l’apparence extérieure peut attirer, laisser de marbre ou faire fuir, bref fait toute la différence en ces temps troublés par la montée de l’islamophobie.

Ainsi, la même citoyenne américaine habillée selon les codes vestimentaires occidentaux, et se distinguant par un look plutôt très branché, a suscité moult vocations de mécaniciens, n’ayant que l’embarras du choix pour changer sa roue…

Ce fut une tout autre histoire lorsqu’elle s’est glissée dans la peau d’une musulmane revêtue d’un hijab. Alors qu’elle se débattait avec son cric, son désarroi n’a ému aucun passant pendant de très longues minutes, jusqu’à ce qu’un homme ne volât enfin à sa rescousse : il s’agissait d’un coreligionnaire, d’origine palestinienne, qui s’est dit navré d’apprendre qu’il était le premier à lui venir en aide.

  

Ignorant qu’il était filmé en caméra cachée, celui-ci a déploré la diabolisation qui frappe les musulmans depuis le 11 septembre et sa réactivation par Donald Trump lors d’une campagne présidentielle incendiaire, tout en faisant part de son espoir indestructible de voir les mentalités évoluer et les regards changer.

Une fois le pot aux roses découvert, cet Américain d’origine palestinienne s’est volontiers prêté au jeu des questions/réponses devant les caméras. A la question posée par l’animateur concernant le port du voile, ce dernier a insisté sur le fait de  « ne pas perdre son identité », recommandant aux Américaines musulmanes de résister face à l’adversité  : « Accrochez-vous à votre hijab, accrochez-vous à votre foi », a-t-il lancé, avant de conclure : « Les musulmans d’Occident doivent se montrer patients, endurants et donner le bon exemple, sans jamais rien renier ».

Parmi les rares hommes qui ont été sensibles aux difficultés de la conductrice voilée, un octogénaire noir et marchant avec peine n’a écouté que ce que lui dictait sa conscience pour la secourir du mieux qu'il pouvait.  Un Palestinien et un vieil homme de couleur firent partie de la poignée de sauveurs providentiels de la jeune femme en hijab, voilà le deuxième grand enseignement à forte charge symbolique de cette vidéo expérimentale pas si anodine que ça…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Roger Waters réagit à la criminalisation en France du boycott d’Israël

Des enfants migrants exploités en Turquie?