in

Ben Ali s’apprête à révéler sa verité

A défaut de pouvoir échapper à la justice des hommes qui l’a condamné par contumace à perpétuité, l’ex-despote déchu, Zine El Abidine Ben Ali, a trouvé un exutoire depuis son exil saoudien doré, qui est décidément une vraie source d’inspiration pour le couple de fugitifs le plus honni par la Tunisie : il va coucher sur le papier Sa vérité sur la Révolution du Jasmin…

Les Ben Ali ne connaissent pas l’angoisse de la page blanche, et s’ils fuient lâchement devant leurs juges et la noirceur de leur âme, ils n’hésitent pas à noircir des pages entières du prisme de leur version du printemps tunisien. La tyrannie, qui tente de se refaire une virginité médiatique, n’a pas honte de sa malhonnêteté intellectuelle.

Sésame magique, la « vérité » de Leïla Trabelsi s’était déjà répandue en mai dernier grâce à un éditeur français alléché par l'aubaine, dans un ouvrage, riche en indiscrétions fracassantes, qui transpirait le coup de com’ grossier. Intarissable, la vérité jaillit à présent du côté de son époux qui a opportunément décidé de libérer sa parole dans un enregistrement audio, dont les meilleurs extraits seront publiés, comme l’a révélé le journal émirati « Al Bayan ».

La feuille de route des Ben Ali se déroule selon un plan média bien rôdé, dont la vérité univoque fait planer l’ombre du complot sur la fronde arabe. L’ancien autocrate et premier pilleur de Carthage s’apprête à faire souffler le vent de la conspiration pour mieux balayer celui de la révolte de la rue, dans un livre détonant qui inondera la Tunisie et le reste de la planète d’informations « secrètes et sensibles » concernant les relations de la Tunisie avec l’étranger, au cours de son règne sans partage.

Toujours selon « Al Bayan », il sera également très disert sur l’intense pression qui a été exercée, notamment en ce qui concerne la normalisation avec l'entité sioniste, la participation des islamistes au pouvoir, l’autorisation de la mise en place de bases étrangères en Tunisie dans le cadre de la soi-disant « lutte contre le terrorisme » dans la région Afrique du Nord et du Sahara…

Trempant sa plume dans le marketing livresque obscène, Ben Ali, qui serait également absorbé par l’écriture de ses mémoires, brandit à distance la menace de dossiers explosifs en sa possession, portant sur la relation de la Tunisie avec l’extérieur, l’implication de certains hommes d’affaires et politiciens, les liens d’une grande partie de l’opposition, à l’intérieur et à l’extérieur du pays, avec la police politique…

Mais où va le monde, quand un couple de tyrans diaboliques parvient à se soustraire à la justice de son pays – les demandes réitérées d'extradition formulées par Moncef Marzouki restant lettre morte dans la "Mecque" des pleutres en fuite – pour revenir de plus belle sur le devant de la scène internationale en menaçant de déverser une vérité qui sent le soufre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fichu foulard ( Strip-Tease ) sur France 3

Un ex-patron de la DST, accuse le Qatar et l’Arabie saoudite de financer l’islamisme radical