in

Belgique: Une trentaine de filles non admises dans un établissement à cause de jupes trop longues

Ce vendredi matin, l’accès a été refusé à une trentaine de jeunes filles de l’Institut De Mot-Couvreur dans le quartier Dansaert à Bruxelles. Le motif ? Elles portaient des jupes trop longues. Une affaire qui rappelle celle de la jeune Sarah qui a été renvoyée à plusieurs reprises de son collège à Charleville-Mézières en France pour le port d’une jupe trop longue assimilée à « un signe ostentatoire d’appartenance religieuse » rapporte le site  La Capitale Be.  « On est arrivé vers 8h ce matin. Nous étions plusieurs à porter des jupes ou robes longues de couleurs. On nous a refusé l’accès pour ce motif en disant que c’était interdit dans le règlement. Pourtant, ils parlent seulement de signes religieux dans le règlement et de jupes longues de couleurs foncées », commente Sana, 17 ans, qui porte une robe turquoise. « Je ne pense pas que ma robe soit de couleur foncée. De plus, c’est à la mode. » Les jeunes filles ont protesté et sont restées devant l’école pour avoir accès aux cours. En vain.
 
Contactée par l’école, la police est arrivée en fin de matinée pour demander aux jeunes filles de se disperser et de ne pas rester devant l’école. Une vidéo postée par Dirk De Block, le directeur de l’école s’explique au sujet de l’interdiction en se dédouanant de toute responsabilité et en l’imputant à l’échevine de Bruxelles, Faouzia Hariche. Pour l’heure, il n’a pas souhaité s’exprimer publiquement sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Noor Tagouri, la première journaliste américaine voilée, mise à l’honneur sur Canal Plus

Marine Le Pen reçue au sein de la prestigieuse institution Al-Azhar, cherchez l’erreur !