in

Attaque de la Grande Mosquée de Colmar : ce que l’on sait sur l’auteur des faits

Au lendemain de l’attaque à la voiture-bélier terrifiante qui a pris pour cible la Grande Mosquée de Colmar, juste avant l’heure de la prière du Maghrib, et alors que la communauté musulmane du Haut-Rhin, sous le choc, frémit à l’idée du drame qui aurait pu se produire (aucune victime n’est fort heureusement à déplorer), des informations sont distillées au compte-gouttes au sujet de l’auteur des faits.

« Une enquête judiciaire est en cours », a déclaré laconiquement la préfecture du Haut-Rhin ce dimanche matin. De son côté,  la procureure de la République de Colmar, un peu plus prolixe, révélait que l’individu, qui a foncé délibérément sur le lieu de culte musulman, samedi, vers 19h30, au volant d’une Citroën C4 grise, défonçant le portail de l’édifice avant de s’encastrer dans un de ses murs, se serait lui-même infligé une blessure au cou, à l’arme blanche. Son état nécessitant une intervention chirurgicale, il a été aussitôt conduit à l’Hôpital Pasteur. Ses jours ne seraient pas en danger.

« Nous étions dans notre bureau en train de préparer la journée de dimanche avec le président et le vice-président de la mosquée quand nous avons entendu un premier bruit de la rue », a relaté Saoudi Samah, le secrétaire général du lieu de culte. « Nous avons d’abord pensé à un accident mais ensuite, nous avons entendu un deuxième bruit, bien plus fort ».

« Nous avons vu un homme plein de sang, avec sa voiture. Nous avons immédiatement appelé la police », a-t-il précisé, renchérissant consterné : « Si nous avions été en pleine prière, cela aurait pu être terrible. Avec tous les fidèles dans la salle, nous aurions pu avoir des blessés, voire des morts ».

Publicité

Selon Les Dernières Nouvelles d’Alsace, l’homme, dont on ignore encore si l’agression odieuse qu’il a commise relève d’un « acte terroriste », serait domicilié à Colmar, âgé de 30 à 40 ans, et originaire d’un pays du Maghreb. C’est un portrait pour le moins troublant qui semble se dessiner, et qui ajoute une profonde perplexité à l’effroi ressenti.

Publicité

6 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Ce que l’on sait aujourd’hui (d’après les DNA) :
    C’est Un Colmarien de 39 ans qui portait une tunique blanche de type djellaba. L’auteur des faits a bien crié « Allah akbar » suivant les témoignages. Ses ancêtres sont originaires d’un pays du Maghreb, il est de nationalité Française.
    Un profil assez loin de ce que certain espéraient ici …

    https://www.dna.fr/faits-divers-justice/2019/09/23/attaque-contre-la-grande-mosquee-enquete-pour-tentative-de-meurtre

  2. Deux commentaires, deux propos victimaires…

    “si les juifs blablabla”…

    Vous ne savez faire que cela…

    Si ça avait été un type d’extrème droite, vous seriez tous au zénith! mais pas de bol, c’est un “déséquilibré ” de chez vous donc, ben, il faut bien accuser quelqu’un: les juifs, le système, etc etc etc

    Indécrotables, on ne vous sortira jamais de l’ornière plaintive dans laquelle vous vous trouvez

  3. Le deux poids deux mesures et l’iniquité des médias ou des hommes n’autorisent pas les musulmans à faire preuve d’iniquité à leur tour ou à minima de faire des parallèles qui n’ont pas lieu d’être.

    Le premier à interdire que des synagogues soient attaquées, est le tout puissant soubhanou lui-même :

    أُذِنَ لِلَّذِينَ يُقَاتَلُونَ بِأَنَّهُمْ ظُلِمُوا ۚ وَإِنَّ اللَّهَ عَلَىٰ نَصْرِهِمْ لَقَدِيرٌ (39)
    الَّذِينَ أُخْرِجُوا مِن دِيَارِهِم بِغَيْرِ حَقٍّ إِلَّا أَن يَقُولُوا رَبُّنَا اللَّهُ ۗ وَلَوْلَا دَفْعُ اللَّهِ النَّاسَ بَعْضَهُم بِبَعْضٍ لَّهُدِّمَتْ صَوَامِعُ وَبِيَعٌ وَصَلَوَاتٌ وَمَسَاجِدُ يُذْكَرُ فِيهَا اسْمُ اللَّهِ كَثِيرًا ۗ وَلَيَنصُرَنَّ اللَّهُ مَن يَنصُرُهُ ۗ إِنَّ اللَّهَ لَقَوِيٌّ عَزِيزٌ (40)
    [39] Toute autorisation de se défendre est donnée aux victimes d’une agression, qui ont été injustement opprimées, et Dieu a tout pouvoir pour les secourir. [40] Tel est le cas de ceux qui ont été injustement chassés de leurs foyers uniquement pour avoir dit : «Notre Seigneur est Dieu !» Si Dieu ne repoussait pas certains peuples par d’autres, des ermitages auraient été démolis, ainsi que des synagogues, des oratoires et des mosquées où le Nom de Dieu est souvent invoqué. Dieu assistera assurément ceux qui aident au triomphe de Sa Cause, car la force et la puissance de Dieu n’ont point de limite.

  4. Que ce soit un “déséquilibré” ou un “équilibré”, tant que cela vise les musulmans, cela n’est pas trop grave ! Donc on n’est pas pressé de donner des informations sur l’exécutant de cet attentat terroriste.
    Si le même acte avait été commis contre une synagogue, tous les médias et les politiciens se seraient pressés de connaître la vérité sur cet individu; voire des manifs se seraient organisées pour dénoncer “l’antisémitisme”.
    Ceci (et tant d’autres épreuves passées) pourrait convaincre les musulmans que tant que leur communauté n’est pas organisée, elle pèse moins lourd qu’une feuille morte dans la société française, car elle n’a aucun rapport de force politique.
    Peut-on espérer que les musulmans tireront des leçons de ces expériences pour mettre leur divergences de côté et s’unir pour se faire respecter dans ce pays ? Espérons-le.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Algérie : richesse mal exploitée (reportage de la TV canadienne)

Égypte : le régime répressif du président Sissi