in

Attaque à la mosquée à Brest: deux hommes blessés, dont l’imam Abou Houdeyfa

Deux personnes sont blessées, dont l’imam. L’auteur présumé a été retrouvé décédé près de son véhicule, en début de soirée. La piste du suicide est privilégiée.
Le drame s’est déroulé devant la mosquée de Pontanezen, vers 16 h 25, ce jeudi 27 juin, au n° 123 rue de Gouesnou, à Brest (Finistère). Plusieurs coups de feu ont été tirés.
Deux hommes ont été blessés, dont l’imam, Rachid El Jay, plus connu sous le nom de Rachid Abou Houdeyfa .Ils ont été transportés à l’hôpital de la Cavale-Blanche. Leur pronostic vital ne serait pas engagé.

Quatre balles dans l’abdomen

C’est le pharmacien Thierry Ropars qui a porté les premiers soins.
Selon le Conseil français du culte musulman (CFCM), Rachid El Jay – qui ne prêche plus qu’occasionnellement dans la mosquée – a reçu quatre balles, deux dans l’abdomen, deux dans les jambes. Le fidèle (son cameraman) a reçu deux balles dans les jambes.

Avec un pistolet

L’auteur présumé des coups de feu a pris la fuite dans un premier temps. Il se serait vanté de son acte sur les réseaux sociaux. En début de soirée, il a été retrouvé mort près de son véhicule, à Guipavas, une commune limitrophe de Brest. Avec une balle dans la tête, selon la police, qui privilégie la thèse du suicide.
 
Source: Ouest France

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Chargement…

0

Un Mémorial en mémoire des 51 victimes de Christchurch pourrait bientôt sortir de terre

Mosquée de Brest: le Rassemblement des Musulmans de France condamne « avec la plus grande vigueur cette agression islamophobe sans précédent »