in

Apologie du terrorisme: le procureur a requis 6 mois d’emprisonnement (dont 4 mois ferme) à l’encontre de l’islamophobe Tasin

 

 

Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Un grand mal est dans son coeur qui la brûle. Il faut la plaindre plus qu’autre chose. Espérons que la sentence serve à quelque chose mais je doute que la pédagogie ait des résultats sur ce genre de personne aliénée.

  2. @kinder
    Sur quelle étude te bases-tu pour avancer bêtement, que 70% de la population carcérale en France, est selon ton rot, carrément maghrébine ?

    Bien évidemment, tu n’auras aucune réponse qui vaille la peine, à faire valoir, étant donné que le fichage ethnique et religieux est interdit en France.

    Toute cette polémique trouve origine, dans un article du Monde.fr, daté du 29 avril 2008, qui donnait une première estimation de 60 à 70% de musulmans sur une population carcérale de 60.000 détenus.
    Le souci, c’est que celui qui a pondu l’article ne s’était point foulé la rate, pour enquêter honnêtement, loin s’en faut, il s’était contenté de reprendre un reportage publié, par le journal américain, le Washington Post, qui avait à l’époque traité d’une pseudo “sur-représentation” des musulmans, en prison.

    Et comme il en faut vraiment peu, pour allumer la mèche de la propagande haineuse, ce fameux reportage, qui s’était partagé, au fur et à mesure, sur les différents blogs de la mouvance identitaire, s’est MALHONNÊTEMENT transformé en une “enquête ” puis en
    “étude”.
    D’ailleurs, depuis 11 ans, la fourchette de 60 à 70% est répétée, sans cesse, avec comme unique source Moore du Washington Post.

    UNE prison française, UNE estimation !
    Si les autorités françaises ne sont pas habilitées à faire de recensement religieux ou ethnique, comment le journal américain, plus précisément, le journaliste us Bolly Moore a-t-il obtenu ces chiffres ?

    Moore s’étant appuyé sur l’exemple de la maison d’arrêt de Sédequin, à Lille où il s’est entretenu avec des aumôniers qui lui ont rapporté que 60 à 70% des détenus sont de confessions musulmanes.

    Or, durant deux Ramadans, dont l’un avant l’année 2011, le figaro rapporte que 18.000 prisonniers musulmans avaient demandé un supplément de repas et toujours selon le quotidien, le Figaro, lors du ramadan 2011, ce sont 20.000 personnes qui avaient réclamé ce traitement de faveur.
    Par conséquent, si la population carcérale en France est de 60.000 prisonniers, le quota des détenus musulmans et non uniquement “maghrébins”, serait d’un peu moins d’un tiers de la population carcérale.
    D’ailleurs, même Claude Guéant, à l’époque, ministre de l’Intérieur, à la question du nombre de musulmans dans les prisons françaises, il avait répondu :
    ” Je lisais dans la presse, qu’on évalue leur nombre à environ, la moitié des personnes qui sont en détention “.
    Toutefois, il avait ajouté plus tard :
    “C’est ce que je lis dans la presse, je ne pense pas qu’il y ait d’étude véritablement scientifique sur ce sujet”.

    Conclusion, cela fait 11 longues années, que c’est la course à l’échalote, à laquelle, toi dont le pseudo est kinder, prends joyeusement, mais surtout bêtement part, par tes allégations calomnieuses totalement immodérées !
    .
    Pis encore, elles suintent le racisme primaire, à plein nez !

    Néanmoins, une question qui ne nécessite aucune réponse, ni de ta part, ni de la part de qui que soit d’autre:
    Sais-tu au moins que le racisme est de la violence pure ?

  3. Assalamou ‘alaïkoum, comment punir pour apologie du terrorisme puisque le vocable “terrorisme” n’est pas défini? Depuis combien de temps j’ai posé la question sur les pages de ce forum? Aucune réponse, enfin des citations de dictionaires mais ce sont pas des réponses. Donc comment faire l’apologie de quelque chose qu’on peine à définir? D’ailleurs j’ai lu quelque part qu’on ne peut pas faire la guerre au terrorisme puisque la guerre c’est du terrorisme donc en faisant la guerre on augmente par fait de guerre le terrorisme. Les définitions dictionariales sont cohérentes avec ce que j’ai lu, pas moyen de sortir de là. Donc, punir l’apologie du terrorisme, ce qui revient à faire la guerre à cette apologie, c’est du terrorisme aussi, donc je suis pour la poursuite du procureur, pour sa propre apologie et son propre fait de terrorisme.

    Si donc le vocable “terrorisme” n’existait pas, on le remplacerait au mieux par quoi d’autre? Cette thématique Goebelsienne terrorisme/anti-terrorisme m’ennuie beaucoup, le temps n’est-il pas venu de nommer les choses comme elles se nomment et que chaque objet retrouve sa place? Platon se plaignait déjà de l’imprécision du vocabulaire de ceux qui parlaient de cheval s’agissant d’âne. Je ne corrigerais pas ma position aussi longtemps qu’on ne me sortira pas une ou des définitions convaincantes, universelles et intemporelles, sans contexte politique. Parce que sinon, on sera forcé d’admettre que le vocable “terrorisme” tel qu’il est employé aujourd’hui ressemble beaucoup au vocable tel qu’il était compris ou donné à comprendre par Goebels. Donc soit on dénonce le suremploi abusif du vocable et donc qu’on lui donne une définition vraie à laquelle on se tient, ou bien je porte plainte contre le procureur. Nous avons ici le rigoureux Souaréba qui pouffe de rire avec certains, définir le terrorisme pour lui, c’est l’enfance de l’art, non? Sinon, il paraît, il paraît que l’armée Française combat le terrorisme au Mali et autres lieux, qui me fera l’explication de texte?

    On ne prend pas à défaut la lucidité du Croissant de lune.

    • j’ajouterai que la notion de terrorisme peut être très relative en fonction du point de vue et du partie pris. donc bon courage pour une définition rigoureuse.

      • D’accord Dubitatif, justement, si la définition ou notion dépend des états d’âme, alors elle n’est qu’une catégorie polémique quelconque. Donc cuid de tout ce discours de lutte contre le terrorisme, si pas de définition pas de lutte, ou bien ça veut dire autre chose. Donc les gouvernances Occidentales feraient beaucoup de propagande? Moi qui les croyait des démocraties, me serais-je trompé? Non, je suis dubitatif. Et j’attends de Dubitatif qu’il développe sur le pourquoi et le comment de Roger Naba sur l’autre article, puisque l’auteur à te suivre provoquerait les lecteurs, oui mais il les questionne et après il ne prend pas la peine d’alimenter la conversation ni de répondre aux questions posées. Moi je crois avoir une définition ou approche de définition de la substance “terrorisme”, je l’écrirais si on m’en prie bien fort.

        Croissant de lune.

        • Il ne faut pas s’attendre à de grands développement avec dubitatif. On aurait aimé le voir dénoncer la personne mais rien n’y fait, il est obnibulé par la même maladie que cette apologiste de l’islamophobie.

  4. @soirée bas gassamy diaby etc …
    JE TE CITE :
    Souaréba DIABY GASSAMA 5 décembre 2019 à 13 h 01 min
    mdr
    dubitatif et Cheyenne, vous m’avez tué !

    Répondre:
    Pauvre malheureux !

    Ton enterrement est pour quand ?
    Ce sera en France ou au Sénégal ?

  5. @cheyenne et subversif

    Encore heureux que je sache de QUI je parle !

    Preuve en est, je n’ai même pas besoin de citer vos pseudos à la noix, que vous réagissez au quart de tour !
    N’est ce pas là une preuve indéniable que vous reconnaissez explicitement, les deux tares qui vous étouffent, jusqu’à l’altération mentale, à savoir, la haine et la stupidité ?

    • Vous les avez attrapés comme des mouches. C’est à chaque fois trop facile je dirais. Leur réponse du style : c’est pas moi qui le suis, c’est toi qui l’es est du niveau maternelle. Des attardés effectivement.

  6. Tout de même, uniquement 4 petits mois derrière les barreaux !

    Ce rat d’égout mérite au moins 4 ans !

    Les leroy et compères qui éructent leur ignorance haineuse sur oumma.com, contre les citoyens franco musulmans devraient se mettre illico presto à la recherche d’un “cerveau”, à acheter !
    ( mission impossible, entre nous soit dit ) !

    Car, celui ou celle qui vit dans la haine de l’autre, ne connaît et ne connaîtra point de repos.

  7. Le sursis, et le non civilement responsable ou malade mental, est réservé pour eux et pour leurs sbires et exécutants de sales besognes.
    La condamnation à la prison ferme, et autres condamnation infamantes sont réservées aux autres.

    • Oh, combien d’islamistes mériteraient plus ? Car eux, ils étalent aussi leur haine et parfois, dans l’enthousiasme, ils risquent de passer à l’acte.

      • Les islamistes, comme tu dis, sont en général abattus par les policiers.

        Tu veux lui réserver le même sors? C’est ça?

        Pour ma part, je suis pour la clémence et l’explication : cette femme devrait être “forcée” à vivre avec des musulman(e)s pendant quelques jours et pourrait ainsi se forger sa propre opinion.

        • Elle va être forcée de vivre avec des musulmans en prison… Il n’y a que ça. Mais c’est parce que la France est raciste que les maghrébins sont en taule n’est ce pas ?

          • Bonjour,

            Premièrement, et sans préjuger du délibéré, il a été requis 4 mois ferme d’emprisonnement. Donc il s’agirait d’une peine aménageable, et elle ne mettrait de fait jamais les pieds en maison d’arrêt. Deuxièmement, d’où sortez-vous qu’il n’y a que des musulmans en prison ? Quelle étude vous permet d’affirmer cela ? Il n’y a que vos fantasmes qui puissent vous faire affirmer une telle chose !

      • et toi dans tout ça?
        sauf si ta débilité , et donc irrésponsabilité, plaide en ta faveur
        moi, juge, je t’offrirais une petite camisole et t’apprendrais comment t’en servir tout seul comme un grand.
        Allez, no worry, il ne t’arrivera rien vas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

“Sale arabe”: l’actrice Hafsia Herzi déclarée coupable d’injure non publique à caractère racial par la Cour d’Appel de Paris

Une photo de la tragédie de Christchurch classée parmi les photos les plus saisissantes de 2019