in

Anas El Filali, non-voyant, champion de dictée de la Francophonie

Non-voyant, il n’y a guère que les ténèbres de l’inculture que redoute le jeune prodige de l’orthographe Anas El Filali, brillant élève de CM2 de l’école Europe-Nations à Vandoeuvre-les-Nancy, dans le département de Meurthe-et-Moselle, qui vient d’éclairer de ses lumières le grand Prix national de la dictée francophone.

A tout juste 11 ans, l’écolier studieux, courageux et persévérant, peu habitué à se reposer sur ses lauriers, recherchant l’excellence dans tous les domaines, fait la fierté de son père d’origine marocaine Mohamed El Filali et force l’admiration de tous, après avoir surclassé 5 000 élèves rivaux de son âge et des quatre coins de France en réalisant un zéro faute à sa dictée entièrement rédigée en braille.

Sa cécité n’est faite que pour être dépassée et transcendée, Anas El Filali, qui fait preuve d'une grande maturité et impressionne par sa mémoire d’éléphant, ainsi que par sa parfaite maîtrise de la langue de Molière, s’est vu décerner le Prix d’honneur de la Francophonie, récompensé pour son brio et le beau défi lancé à son handicap.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

“À nos pays” : une ode à la paix au Moyen-Orient

Le député marocain Mohamed Yatim en est persuadé : le poker est halal !