Switch to the dark mode that's kinder on your eyes at night time.

Switch to the light mode that's kinder on your eyes at day time.

Switch to the dark mode that's kinder on your eyes at night time.

Switch to the light mode that's kinder on your eyes at day time.

Publicité
in ,

Algérie: un entraîneur de foot soigné à la chloroquine témoigne de sa guérison

Contrôlé positif au Covid-19, l’entraîneur de l’USM Blida, Sofiane Nechma, se porte beaucoup mieux aujourd’hui. Toujours en soin à l’hôpital El Kettar, le technicien semble avoir traversé le plus dur, comme il l’a indiqué, hier, lors de son intervention sur les ondes de la Radio nationale Chaîne 1 : « Je reviens de loin »

Je suis en amélioration constante depuis que je suis sous traitement de chloroquine. Les gens qui ont pris ce médicament avant moi se portent beaucoup mieux, à l’instar de ma femme qui s’est totalement remise. Pour ma part, je n’ai plus cette difficulté à respirer, hormis un peu de toux, qui va s’estomper avec le traitement.»

Le coach blidéen avait contracté la maladie par sa femme, qui avait accueilli sa sœur venue de France. Le plus important pour Sofiane Nechma aujourd’hui est qu’il va beaucoup mieux.

Par ailleurs, il faut aussi que les gens sachent que ma guérison s’est faite à l’hôpital. Là, je tire chapeau au corps médical qui travaille au détriment de sa santé afin de soulager les malades. Je me dis que vaut le football face à ce métier noble ? Je tiens vivement à les remercier encore fois.» A la fin, le coach de l’USM Blida a tenu à rassurer tout le monde : «Les gens ne parlent que des décès et des gens contaminés. Je précise qu’à l’hôpital El Kettar, il n’y a eu aucun cas de décès.

Publicité
Publicité
Publicité

Par contre, plusieurs personnes ont été guéries et ont quitté l’hôpital. Parmi eux, un bébé de 18 mois, mais aussi des personnes âgées. Cela ne veut pas dire qu’il faut baisser la garde. Au contraire, les gens doivent respecter les consignes et rester chez eux et prier Dieu de nous préserver de cette terrible maladie.»

El Watan

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. En Algérie, rien ne fonctionne. Une ville assiégée meurt de faim, la police enterrent les morts du virus la nuit.
    Vaut mieux être un porteur saint qu’un malade.

    Si on est malade, on est coupable. La vallée des lépreux romaine, les maisons de la peste Anglaises.

    Par contre si on sait qu’on est porteur saint, on peut prendre les précautions pour ne pas contaminer ces proches et même tout le monde..

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Tunisie : des ouvrières confinées au travail pour produire des masques face à l’épidémie de Covid-19

Avec la pandémie de COVID-19, Israël doit libérer tous les enfants palestiniens détenus

Retour en haut
Partager sur

Se connecter

Ou avec le nom d'utilisateur :

Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ? Créer un compte

Mot de passe oublié ?

Saisissez les données de votre compte et nous vous enverrons un lien pour réinitialiser votre mot de passe.

Votre lien de réinitialisation de mot de passe semble être invalide ou expiré.

Se connecter

Politique de confidentialité

To use social login you have to agree with the storage and handling of your data by this website. %privacy_policy%

Add to Collection

No Collections

Here you'll find all collections you've created before.