in ,

Avec la pandémie de COVID-19, Israël doit libérer tous les enfants palestiniens détenus

Palestine (Défense des enfants International – Palestine, DCIP) appelle les autorités israéliennes à prendre sans délai des mesures pour libérer tous les enfants palestiniens détenus dans des prisons israéliennes, à cause de la rapide expansion internationale du virus COVID-19.

Les enfants palestiniens emprisonnés par les autorités israéliennes vivent en proximité étroite les uns des autres, souvent dans de mauvaises conditions sanitaires, avec un accès limité aux ressources permettant de maintenir des routines d’hygiène minima, selon la documentation recueillie par DCIP. L’impact du COVID-19 est exacerbé par ces conditions de vie, ce qui rend les enfants palestiniens dans les prisons et centres de détention israéliens de plus en plus vulnérables.

A la date du 19 mars, 573 Israéliens ont été testés positifs au virus COVID-19, selon Ha’aretz. Quatre prisonniers palestiniens détenus à la prison Meggido d’Israël, située en Israël au nord-ouest de la cité de Jénine en Cisjordanie occupée, ont été placés en isolation après avoir été en contact avec un agent israélien positif au COVID-19, selon Ha’aretz. La prison Megiddo est l’un des établissements de détention situé en Israël où sont détenus les enfants palestiniens « prisonniers placés en régime de sécurité »

« Nous savons que la meilleure façon d’empêcher l’expansion du COVID-19 est d’éviter que les personnes soient en proximité étroite les unes des autres », a dit Ayed Abu Eqtaish, directeur du programme de responsabilisation à DCIP. « Il n’y aucun moyen que les autorités des prisons israéliennes puissent assurer la santé et le bien-être des enfants palestiniens détenus tant qu’ils continuent à se trouver dans un milieu carcéral. »

Publicité
Publicité

Une enquête de DCIP a déjà montré que les enfants palestiniens détenus dans la prison Damon d’Israël étaient emprisonnés dans de mauvaises conditions, en particulier dans de petites chambres sans accès à des équipements sanitaires propres et privés. De telles conditions augmentent les risques et l’exposition à des conditions non hygiéniques dans lesquelles le virus COVID-19 prospère

Selon un dénombrement de la fin de décembre 2019, basé sur les derniers chiffres publiés par le Service des prisons israélien, 186 enfants palestiniens étaient détenus dans des prisons israéliennes. Alors que le droit international exige que les enfants ne soient emprisonnés que comme une mesure de dernier recours, la détention carcérale avant procès est la norme pour les enfants palestiniens détenus par les forces israéliennes de Cisjordanie occupée.

Israël a la distinction douteuse d’être le seul pays au monde à détenir et à poursuivre automatiquement et systématiquement les enfants dans des tribunaux militaires, où manquent les droits et les protections pour un procès équitable. Israël détient et poursuit entre 500 et 700 enfants palestiniens dans les tribunaux militaires chaque année. Près de trois sur quatre des enfants palestiniens détenus par les forces israéliennes font l’expérience d’une forme ou une autre de violence physique, selon la documentation rassemblée par DCIP.

Depuis 1967, Israël a mis en oeuvre deux systèmes judiciaires séparés sur le même territoire. En Cisjordanie occupée, les colons israéliens sont soumis au système judiciaire civil et pénal, alors que les Palestiniens vivent sous le droit militaire. Aucun enfant israélien ne s’est trouvé en contact avec les tribunaux militaires.

Publicité
Publicité

Israël a ratifié le Convention des droits de l’enfant des Nations Unies (CDE) en 1991, ce qui l’oblige à mettre en oeuvre la totalité des droits et des protections incluses dans le traité, dont le fait que les intérêts de l’enfant doivent être la première considération dans toutes les décisions affectant les enfants. La CDE exige que les enfants ne puissent être détenus que comme une mesure de dernier recours et oblige les états à garantir et à protéger leur droit à la vie, à la survie et au développement, ainsi que leur droit à la santé.

Au 18 mars, il y a dans le monde 191 127 cas de COVID-19, et 7807 morts, selon l’Organisation Mondiale de la Santé.

Le Bureau de la Coordination des affaires humanitaires (OCHA) aux Nations Unies a indiqué qu’il y avait au 19 mars 47 cas confirmés en Cisjordanie, principalement à Bethléem et dans deux villes voisines. Il n’y avait pas de cas dans la Bande de Gaza, a rapporté l’OCHA. Le Premier ministre palestinien Mohammad Shtayyeh a déclaré l’état d’urgence dans tout le Territoire palestinien occupé le 5 mars afin d’essayer de contenir l’expansion du COVID-19.

Michael Lynk, rapporteur spécial des Nations Unies pour la situation des droits humains dans le Territoire palestinien occupé depuis 1967, a exhorté, dans une déclaration publiée le 19 mars, Israël, l’Autorité palestinienne et le Hamas à être à la hauteur de leurs responsabilités juridiques internationales en garantissant que le droit à la santé soit offert pleinement aux Palestiniens de Gaza et de Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est, pendant la pandémie de COVID-19.

Publicité
Publicité

« Le devoir légal, ancré dans l’article 56 de la Quatrième Convention de Genève, exige qu’Israël, la puissance occupante, garantisse que tous les moyens préventifs nécessaires disponibles soient utilisés pour ‘combatte l’expansion des maladies contagieuses et des épidémies’ », a dit Lynk.

Les autorités israéliennes doivent prendre des mesures immédiates pour libérer tous les enfants palestiniens emprisonnés dans les prisons et les centres de détention israéliens à cause de la vulnérabilité croissante crée par la rapide expansion mondiale du virus COVID-19 et pour sauvegarder leur droit à la vie, à la survie, au développement et à la santé en accord avec le droit international.

Traduction : CG pour l’Agence Média Palestine

Source : DCI Palestine

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Je crains aussi que cette entité criminelle n’en profite pour le diffuser plus largement chez les palestiniens. Il faut être vigilant sur cette question.

  2. Effectivement, dans une telle période de calamités mondiales, il faut que les autorités israéliennes, s’asseyent sur la politique d’Apartheid Suprémaciste, prennent des mesures immédiates pour libérer tous les enfants Palestiniens emprisonnés dans les prisons et les centres de détention sinon elles toucheront le fin fond Historique de la plus totale et la plus absolue barbarie …
    De tout cœur avec ces enfants et leurs familles horrifiées …

  3. FAUX EX ANGLETERRE A PARTIR DE 10 ANS PRISON AUTRES PAYS AUSSI 12 13 15 ECT PAR LE PASSE EN FRANCE BAGNES POUR ENFANTS VOIR WEB ET LA MAJORITE EN ISLAM EST LA PUBERTE 12 A 15 ANS A MOINS Q ALLAH AIT CHANGE LA LOI UN TRUC MARRANT JUIFS DDE STRASBOURG 20000 CONTAMINES CORONAVIRUS POUR POURIM CELEBRATION MASSACRE DES PERSES ISRAEL 3800CAS HAREDIM N ONT PAS RECUPERE L ARCHE D ALLIANCE??? CAPABLE DE CAPTER LA FOUDRE CONDENSATEUR RIEN DE MAGIQUE VOIR TESLA

  4. C’est horrible d’enfermer des enfants. Aucun État au monde ne le fait. Ce régime est la honte de l’humanité.
    Même les bébés subissent leurs horreurs :
    “La diffusion d’images montrant des extrémistes juifs célébrant la mort du bébé palestinien brûlé vif avec ses parents en Cisjordanie occupée en juillet a relancé jeudi le débat sur la violence juive en Israël.
    Ces images, filmées il y a une dizaine de jours lors d’un mariage, montrent une foule de jeunes juifs orthodoxes qui dansent en brandissant des armes à feu et un cocktail molotov et en faisant passer, en la poignardant, une photographie d’Ali Dawabsheh.”

    source : lexpress.fr/actualite/israel-choque-par-des-images-celebrant-la-mort-d-un-bebe-palestinien_1748702.html

      • Charogne,

        Ici on parle de l’état judaïque…
        On peut parler de l’autre état ainsi que des soutiens si tu le souhaites sur un autre post.

        • Kader : C’est pourtant ce que vous faites en permanence, vous êtes antisémites, jusqu’au bouts des ongles, mais nous, ont devraient vous aimez !
          Quand a ce ” charogne “, regardes toi dans une glace, et on en reparlera !
          L’ insulte montre que la vérité a touchée, et donc, sans réponse, on pratique l’ insulte !

        • Ferme tes fesses cheyenne car quand tu les ouvres , ça sent d’ici !!! Si tu as un pb contre le peuple Palestinien va sur un autre site et casse nous pas les bonbons !

      • L’Etat Islamique étant une milice créée de toutes pièces par la CIA, financée par les petromonarchie, aidée par les bombardements de l’aviation de Tsahal, dont les blessés sont évacués de nuit vers les hôpitaux militaires israéliens,…vous n’avez pas pris le bon exemple en citant l’Etat Islamique, qui n’a d’islamique que le nom fantaisiste

      • L Etat islamique (ou Daesh) c’est une création occidentale. C est vrai l’occident n’assume pas ses crimes., elle le fait porter aux autres. Comme dans toutes nations nous avons aussi nos traitres. C’est celà qui fait le plus de mal à l4afrique, moyen et proche orient.
        Mais l’Afganistan, l’Irak, la Libye , l’Algérie et j’en passe sont là pour témoigner de vos crimes au nom de L’argent. Et là pour vous enfants femmes vieillard n’ont plus d’importance. Espèce d’odieux hypocrites; tu es à vomir.

      • Il ne faut pas prêter attention à ce pitre qui veut jouer les fouilles m….. mais qui vit dans une décharge publique de détritus pour ne pas dire une fosse septique

        Il y a mieux affaire en cette période de crise sanitaire, la solidarité entre les peuples les religions et tous les citoyens en France.
        Malheuresement il y a des petits gens (imbu de leur petite personne) qui ont perdu le sens de leur presence sur terre.

      • il faut que le régime sioniste disparaisse comme l’état fantoche de daesh soutenu par israel, comme ça on pourra dire aussi, israel était le pire régime au monde, les musulmans ont fait disparaitre daesh et maintenant c’est au tour des juifs de faire disparaitre israel

      • Quels enfants bombes ?
        L état islamique ou daesh c’est une création occidentale. Toute nation génère des traitres.
        Les bombes occidentalo-sioniste elles ne font pas de distinction en enfants femmes vieillard en Afghanistan, Irak, libye, Algérie, Afrique.

        Petite leçon d’histoire

        au XIX et début XX siècle, la france envoyait des enfants mais aussi des femmes dans les mines à charbon pendant que les petits musulmans étudiaient dans nos madrasa.

        Mon pauvre, le véritable islam est trés loin de ta portée (qui dépasse ta médiocre pensée) c’est pour celà qu’il a fallu vous en créer un qui correspond à vos esprits malades. Vous avez perdu toute humanité, tout espoir alors vous faut fabriquer des bouc émissaires. Sauf que vous allez tombé sur un sacré os. mais ça c’est une autre autre histoire que tu ne pourras que subir, la comprendre c’est une lourde tâche pour ton esprit fragile.

        Bonne journée “m”. ou “mme” (autant qu’on puisse utiliser ces termes à ton endroit)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Algérie: un entraîneur de foot soigné à la chloroquine témoigne de sa guérison

Coronavirus: Douste-Blazy soutient Raoult sur la chloroquine