in

Algérie: peut-on parler d’un phénomène Rachid Nekkaz ?

Algérie: Peut-on parler d'un phénomène Rachid Nekkaz?

Algérie: Peut-on parler d'un phénomène Rachid Nekkaz?Rencontre avec Naoufel Brahimi El Mili, enseignant à Sciences Po Paris et auteur du livre "France-Algérie: 50 ans d'histoire secrète" ( Tome 2). Dans cette interview, il analyse le phénomène Rachid Nekkaz, très apprécié par de nombreux jeunes algériens au point de devenir une des figures de l' opposition à Bouteflika. Selon Naoufel Brahimi El Mili, le succès de Nekkaz s'explique à la fois par sa grande maîtrise des réseaux sociaux où il se met en scène en permanence dans des différentes situations, mais aussi par le fait qu'il apparaît en Algérie, comme étant celui qui a dit non à la France, en demandant la déchéance de sa nationalité française, puis en décidant de s'installer dans son pays d'origine, à l'heure où de nombreux maghrébins veulent quitter leur pays dans l'espoir de résider en France.

Publiée par Oumma.com sur Jeudi 28 février 2019

Publicité
Publicité
Publicité

Rencontre avec Naoufel Brahimi El Mili, enseignant à Sciences Po Paris et auteur du livre « France-Algérie:  50 ans d’histoire secrète » ( Tome 2). Dans cette interview, il analyse le phénomène Rachid Nekkaz, très apprécié par de nombreux jeunes algériens, au point de devenir une des figures de l’opposition à Bouteflika. Selon Naoufel Brahimi El Mili, le succès de Nekkaz s’explique à la fois par sa grande maîtrise des réseaux sociaux, où il se met en scène en permanence, mais aussi par le fait qu’il apparaît en Algérie comme étant celui qui a dit non à la France, en demandant la déchéance de sa nationalité française, puis en décidant de s’installer dans son pays d’origine, à l’heure où de nombreux maghrébins veulent quitter leur pays dans l’espoir de résider en France.

Cliquez ici pour commander ce livre sur Lagofa

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Israël pourrait être coupable de «crimes contre l’humanité» à Gaza, selon une commission de l’ONU

D’Abu Dhabi à la Mecque: un Emirati parcourt 2070 km à pied pour consolider les relations émirati-saoudiennes