in

Abdel sur RMC: “Je suis un gilet jaune qui crève, j’ai cassé samedi et on va revenir”

Lors de l’édition spéciale de RMC sur les “gilets jaunes”, un auditeur nommé Abdel, chauffeur de son état, a tenu à montrer sa colère et sa détermination. Il est prêt à se battre pour ses enfants et pour les enfants des autres, ainsi que pour les SDF, afin d’avoir une vie digne !

14 commentaires

  1. Abdel est un traquenard de RMC, ordonné par les conseillers de Jupiter, pour attirer certains jeunes de banlieue Samedi prochain et dont l’unique but est de décrédibiliser les gillets jaunes.

    Jeunes de banlieue, faîtes gaffe vous êtes plus proches des GJ que de la racaille d’en haut.

  2. La violence ne resoud rien …Ils attend que sa que vous casser tout…Rester calme et battez vous pour les convictions que vous revendiquez et non pour la brutaliter …ne tomber pas dans le piege de la France et la Belgique aussi rester calme…sinon nous allons perdre le combat des gilet jaune…je parle a toutes les comunauter parler à vos enfants pour que la prochaine manifestation se déroule dans le calme…vos parents non pas besoin d’un drame dans leurs vie…c.a.d la perte d’un proche…dans tout les sens du terme

  3. Partout dans le Monde le Pouvoir doit être Normalement le Peuple mais ce n’est pas le cas car a mon avis certains ont abusés de la confiance que le peuple les a accordés, ils sont dans un autre Monde dans une planète qui n’a aucune raison d’être dans nos temps car les peuples sont réveillé, en algérie on vit la même chose tous nos dirigeants sont corrompus et ont acquis des biens autre atlantique moi personnellement je ne vais pas les laisser car ils m’ont volés et a moindre conscience je serais dans clochardisé a suivre…

  4. ouai : Abdel …..moi aussi je peux me faire appeler Abdel !!!! çà veux pas dire que je suis un gnoul : c’est donc une “intention ” médiatique ” ………………

  5. C’est bien connu: La violence ne résout rien. Mais les gouvernements ne réagissent que quand les choses dérapent.
    Ceci dit, on a encore le droit de voter. Sauf que les pronostics sont surréalistes: 12% pour Mélenchon, 6% pour le PS. Macron tient encore la corde, tandis que le RN devient le premier parti de France.
    Ce sont d’ailleurs eux qui sont majoritaires chez les gilets jaunes. Qui peut être assez con pour croire que les fachos vont faire du social? C’est déja arrivé?
    Petit rappel historique. Mussolini, et Hitler ont été portés au pouvoir par le bas peuple, qui pensait faire fortune grâce à ces escrocs. Hitler s’affichait même en tant que socialiste. Mais les premières mesures prises par ces deux là furent l’interdiction des syndicats, la suppression du droit de grève, des journaux d’opposition, des partis d’opposition, sans parler du génocide programmé des minorités.
    35% des français plébiscitent ce programme. Mais sûrement beaucoup plus chez les gilets jaunes.
    On a les gouvernants qu’on mérite.

  6. Manipulation médiatique jusqu’au bout ..
    Aucune crédibilité changer un peu de disque sa commence à être lourd pour tout le monde .
    Un certain ”Abdel” pauvre France pauvre nous.
    À chaque fois qu’il y a un problème même si la personne est cagoulés vous allez dire que c’est Mehdi Omar hakim … 😂

  7. Ça pue le gros fa ke ! On manipule des arabes pour commettre des attentats mais aussi pour décrédibiliser un mouvement insurrectionnel (et nous faire passer pour des sauvages dans la foulée). V’là le beau rôle qu’on tient !
    Vite un autre Tariq Ramadan mais clean cette fois-ci

  8. Dans toute lutte sociale depuis le début de l’histoire humaine, il faut créer des rapports de force à partir desquels on peut soit négocier soit renverser le régime, il n’y a là rien d’exceptionnel. Il est clair que face à la violence de situation vécue par une population brimée par un régime au service de groupes ressentis comme injustement privilégiés, il se manifestera tôt ou tard une violence réactive. L’idéal est qu’elle puisse être canalisée vers des cibles précises et justes. Elle peut par exemple viser à occuper les banques, les sièges des médias, les ports, les raffineries ou les autres points stratégiques d’un pays, elle peut se diriger physiquement contre des objectifs ciblés et symboliques comme les banques, la bourse, les bâtiments liés au pouvoir, ou elle peut être totalement aveugle. De toute façon, partout et en tout temps, le degré des violences dans les luttes sociales n’a jamais été que la réaction plus ou moins bien maîtrisée à la forme de violence de situation plus ou moins humiliante, plus ou moins longue, plus ou moins arrogante, plus ou moins lourde, plus ou moins dure d’un régime au pouvoir. Ce qu’on appelle la loi de la rétribution historique, qui n’est qu’une réaction à l’action d’un pouvoir qui est donc, lui, à la source de toutes les violences existant dans une société. Le pouvoir a le privilège d’être au pouvoir, il a aussi les responsabilités sociales et collectives qui vont avec. S’il ne sait pas créer cet équilibre entre ses droits et ses devoirs, alors tôt ou tard il sera renversé …par la violence. Visiblement, l’équilibre démocratique ne fonctionne plus en France, ce qui est forcément la faute du pouvoir qui constitue le phénomène premier, et cela malgré toute sa propagande. La violence qui se manifeste aujourd’hui sous la forme qu’elle prend est le résultat de la forme de violence que le système dominant a utilisé depuis qu’il a épuisé l’équilibre démocratique initial produit par le Conseil national de la Résistance en 1944.

    On dit d’un fleuve emportant tout qu’il est violent
    Mais on ne dit jamais rien de la violence
    Des rives qui l’enserrent

    On dit que le vent qui courbe les bouleaux est violent.
    Mais qu’en est-il de la tempête qui courbe les hommes
    qui travaillent dans les rues ?
    Bertold Brecht

    • @drweski
      Assez d’accord pour dire qu’il y un vrai problème de distribution dans ce pays.
      ceci dit est-il pire que chez nos voisins ? Pas sur.
      Ce qui est avéré par contre, c’est la profonde incurie dans la quelle s’est installé ce pays depuis plus de 30 ans.
      La gabegie des deniers publics est unique dans le monde occidental. le niveau de taxation également
      Quand à la dette publique, elle ne cesse d’augmenter, puisque nous ne savons pas présenter un seul budget qui soit à l’équilibre, depuis Giscard
      Morale, nous avons financé le social avec la dette, et mis quasiment par terre tous les services publics.
      Il n’y a pratiquement plus un seul (service public) qui fonctionne correctement.
      L’immigration qui était une chance réelle pour notre pays est devenue un boulet, puisque nous n’avons jamais voulu la gérer intelligemment.
      Depuis le début des années 80 les flux migratoires, n’ont jamais été réellement pris en compte, au travers d’une véritable politique d’intégration, ce qui donne le résultat désastreux que nous connaissons aujourd’hui dans nos banlieues.
      Des millions de jeunes, sans diplômes, sans qualification, sans travail, sans aucunes perspectives d’avenir.
      Tous les plans banlieues, et les millions déversés en pure perte témoignent de cette incurie.
      Une large partie des dirigeants politiques français depuis Chirac devraient être aujourd’hui en prison pour crime contre la nation.
      Cela aurait au moins le mérite, de rétablir une certaine forme d’honnêteté, en ce qui concerne les migrants, qui eux ne sont absolument pas responsables de ce désastre, mais plutôt les premières victimes.
      Quand à prendre dans la poche des riches, ce qui paraîtrait une mesure de bon sens et de justice, il convient de préciser que cela n’aurait que peu d’effets, tant qu’une réforme drastique de l’état et de ses dépenses n’aura pas été mis en place. ( et à ce jour, pas un seul dirigeant politique n’a le courage de s’y attaquer )
      juste un exemple: les portiques écotaxes de la cabrette du poitou
      8 milliard d’euros partent en fumée
      c’est pas cher c’est l’état qui paie selon la célèbre phrase de son ex.
      Déchéance de nationalité, et tribunal populaire voilà ce que mériteraient ces imposteurs cyniques et incapables (tous bords politiques confondus) pour avoir plombé l’avenir de nos enfants, qui doivent individuellement 30000 euros dès la naissance !!!
      bref, j’arrête, car je sens que je vais m’énerver !
      bon aller, courage quand même !
      cordialement

  9. Moi je monte à Paris une semaine vive la manifestation, je ne casserez rien et resterer calme Marie.s , bien parler pour les amendes, par contre faire présence me semble indispensable en tant que citoyen.

  10. C’est fou que parmi les milliers de gilets jaunes le seul qui prend la parole à la radio soit un Abdel , casseur qui souhaite en venir aux armes. RMC toujours fort à trouver des pépites ou romancer les faits.

  11. Au lieu de touts casser les gilets jaunes ferés mieu de tenir place oui mais calmement, d avoirs des amendes par les forces de l’ordre ça va qu empérirer leurs problèmes.

Emmanuel Todd: “Face aux Gilets jaunes, le gouvernement cherche le chaos pour provoquer une rupture”

La représentation du Prophète Muhammad dans l’histoire européenne