in

Annonces de Macron: de nombreux Gilets jaunes se déclarent déçus et veulent poursuivre leur mobilisation

L’exécutif français va tenter de convaincre que les annonces d’Emmanuel Macron répondent aux demandes des “gilets jaunes”, mais nombreux se déclarent déçus et veulent poursuivre leur mobilisation

Publicité
Publicité
Publicité

28 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Génération selfie.

    Le choix du gilet jaune comme costume rassembleur fut tout sauf hasardeux. Car ces gilets sont tout sauf un uniforme. Ils constituent un appel désespéré à promouvoir le porteur. Une manière de dire “regardez-moi, moi le loser, le méprisé, voyez comme on me remarque de loin”.
    Si les actions collectives de ce groupe sont aussi peu coordonnées, c’est à cause du fait qu’ils ne constituent pas un groupe. Ce sont juste des individus qui se font voir. Suit un selfie devant la voiture brûlée, que k’on poste sur se page Facebook.
    Macron a fait plus de mal qu’on pourrait le supposer avec ses petites phrases méprisantes. “Tu veux un costard, t’as qu’à travailler. Il suffit de traverser la rue”. Il est même allé jusqu’à traiter les ouvrières de Gad d’analphabètes. Il sait maintenant qu’un président ne devrait pas dire ça.
    La vérité est que ces personnes voudraient être vues. C’est ça leur revendication, et c’est une revendication individuelle. C’est aussi pour ça que les gilets ne sont pas de gauche. Ce sont des individus qui cherchent à devenir importants aux yeux de leurs voisins. (ou de leurs amis Face Book).

    • Les individualistes portent des revendications légitimes mais où cela ménera-t-il. Enfin, je note que se faire “insulter” les agacent violemment et très rapidement. Ils devraient mieux comprendre le calme des français de confession musulmane qui ont le droit à des insultes quotidiennes.

      • Kalim : Serait il possible de de défendre une cause, dans le fond, juste, sans pour autant nous faire le refrain de la victimisation. La vie est dure, pour toutes les personnes des basses classes, sans distinction de couleurs, ou de religions. Le problème, avec votre communauté, puisque vous évoquez le sujet, c’est qu ‘elle est incapable de faire le ménage, dans ses rangs (puisque pour beaucoup, un voleur s ‘il est musulman, c’est un musulman, avant d ‘être un voleur). Avec ce genre d ‘arguments, il est logique, de créer la méfiance, de la part des autres communautés , si vous étiez un peu moins ambigus, sur certains sujets, pour sur, que les relations n ‘en seraient que plus apaisées !

        • Mais c’est vous qui ressortez le refrain de la victimisation que vous placez pour vous faire plaisir. Au bout d’un moment il faut changer de disque car il est rayé. Une petite tête qui voit le monde en communauté ne peut être que le style d’attardé que vous êtes quand on connait votre capacité logique.
          Non, franchement, je n’ai pas de temps à perdre avec les cervelles de moineaux (pardon pour les moineaux). Je vous connais suffisamment malheureusement. Néanmoins, je m’aperçois que votre langage devient un peu plus intelligent et moins barabare. Continuez comme ça, peut-être qu’un jour nous aurons une conversation à la hauteur (bien que je doute de votre capacité intellectuelle et humaine). A force de se frotter à l’humain et aux personnes de gauche, on finit toujours par s’intellectualiser et s’humaniser malgré tout. Mais c’est bien vous vous améliorez, je vous invite à persévérer.

  2. @Croissant

    Vous posez un vrai problème.
    Ce mouvement populaire est certes justifié, mais quels sont ses projets? C’est une chose de revendiquer de meilleurs revenus, et une autre de définir les moyens pour y parvenir. Et c’est là qu’on se pose des questions.
    Je doute un peu des capacités d’analyse des gilets. L’incohérence de leur mouvement, et sa désorganisation, sont là pour en attester.
    Je note aussi le fait que les révoltes justes débouchent souvent sur pire encore.

    • Ecouter donc ce qu’ils disent. Il y a certes des incohérences et des contradictions mais dans le gros dignité et représentation réelle sont le fond de l’essentiel de ce qui se dit.
      Et la dèsorganisation en question est un atout puisqu’elle empéche aussi la récupération politique du mouvement et son infiltration par la pseudo élite…

      • @Kalim

        Ce mouvement est en effet la caricature des dérives d’une société qui a perdu ses valeurs et ses repères. Au siècle précédent, les mouvements sociaux portaient un message en lien avec la solidarité et l’intérêt général. Ca n’est plus les cas chez les gilets. Aucun projet de société, aucune revendication humaniste en faveur des migrants (par exemple). Chacun liste ses désirs sans se préoccuper des autres. C’est pour ça que les revendications sont incohérentes. L’intérêt national est également laissé de côté. Les gilets, bien que brandissant des drapeaux français, n’en n’ont rien à secouer du pays. Pourtant, ils devraient, car la faillite éventuelle de la France les conduira à la misère, la vraie.
        N’oublions pas qu’on a quand même un système social performant, des facs quasi gratuites, des aides sociales, le RSA, la CMU, des subventions multiples (pour isoler la baraque, acheter une voiture écolo, etc).
        N’oublions pas non plus que la réductions des impôts implique une réduction des aides.
        Enfin, rompre avec l’Europe, même si ses règles sont très pénalisantes, nous conduirait à une catastrophe quasi immédiate avec à la clé, une réduction de moitié de notre pouvoir d’achat. (Notre dette est en Euros, pas en Francs).
        Je sais que je vais encore choquer, mais je pense que Macron ne sera pas en mesure de concéder plus. Par contre, il devra taxer les riches pour limiter la casse budgétaire. Il aurait bien sûr du le préciser. Mais il travaille encore avec du retard à l’allumage. A quoi ça sert d’être jeune quand même des vieux cons comme moi voient arriver la merde 15 jours avant lui? Tu parles d’un génie.
        Ceci dit, je disais jadis: “Ne laisse jamais le comptable diriger ta boîte”. …Ou le banquier. Mais c’est pareil. Un comptable, c’est un con à une table.
        Amen.
        Amitiés et solidarité anti raciste.

      • @Omen

        Impossible! On est confronté à des centaines de revendications, pour la plupart, irréalisables.
        Ensuite, il faut choisir entre projet de gauche et projet de droite. C’est pas gagné. Les sondages démontrent que c’est MLP qui bénéficie du mouvement.
        Ca n’est ps nouveau. Hitler et Mussolini ont été portés au pouvoir par des mouvements type gilets jaunes. En gros, des pauvres stupides qui croyaient au Grand Soir version Staline über alles.
        L’intérêt du recours aux “élites”, en l’occurrence, des syndicalistes expérimentés, est qu’on débouche sur des solutions praticables. Demander l’impossible est juste une connerie.
        Rééquilibrer la situation requiert des recettes nouvelles, et des dépenses nouvelles. Tout programme qui n’inclut pas cette évidence est voué à l’échec.
        On peut envisager un dépassement des 3%, mais pas une explosion des déficits. Car les pays est aux abois. Les chiffres sont tous dans le rouge, avec l’inflation en prime.
        En plus, quid de la croissance après deux épisodes de contestation sociale? Je pense aussi au PME et aux commerçants, qui vont capoter.
        Eh! C’est pas grave, mec! Fais comme moi! Va faire du blues dans les bars.
        Ah, tu chantes faux? Ben crève.

    • Patrice : Vous êtes bête, ou vous le faites exprès, les moyens, pour y parvenir, ont étés clairement énoncés, 1: remettre l ‘ISF, et de deux : traquer l ‘évasion fiscale.
      J ‘imagine que vous êtes LREM, pour avoir autant de mauvaise foi, sur le sujet !

  3. Parmi les commentaires gravement irresponsables de certains politiciens, la palme revient à l’hystérique et mégalomane Mélanchon qui surfe sur ses fantasmes du Grand Soir, pour le plus grand bonheur et profit de l’Extrême Droite.

    • Pierre Lavoisi : Tous les partis politiques, de gauche, comme de droite, voir même les syndicats, voir le patron de la CFDT, qui voulait s ‘autoproclamer, porte paroles, auprès du gouvernement. Donc, je disais, que tous lorgnent , vers un truc qui fédèrent un max de gens, malgré tout, de quoi se refaire une santé, en vue des Européennes.

  4. Je pense qu’il faut suspendre les Manifs jusqu’au Mois de Février 2019 d’ici la on verra, mais le plus important a été acquis, les gilets jaune renter chez vous passer des bonne fête et surtout laisser les petits commerçant travailler c’est leurs gain de l’année et c’est leurs pain, Bonne année au gilets jaune et le reste.

  5. En haut, ils ne semblent toujours pas avoir compris que c’est une crise de régime, une crise de légitimité et pas seulement une question de revendications économiques. Ce stade a été dépassé il y a trois semaines à cause des tergiversations du pouvoir. Il faut de nouvelles institutions et un débat national là-dessus …sans la participation des pouvoirs, à partir de la base, qui ensuite informera les pouvoirs s’ils pourront encore être associés au projet ou définitivement licenciés, d’une façon ou d’une autre. Les militants de base des syndicats et des partis peuvent y participer, mais même plus leurs directions. Dès lors, soit il y aura une révolution, soit un coup d’état réactionnaire et un régime répressif, mais le cheval est lancé, il ne peut plus reculer. Soit ce sera la victoire des assemblées de citoyens ou de la nouvelle Commune de Paris/province, soit ce sera Napoléon III bis. Maintenant, ce dont il faut s’occuper, c’est la prise de contrôle des médias et des banques.

    • C’est beaucoup plus vaste encore. Cela fait depuis belle lurette que nous nous dirigeons vers un capitalisme ultra libéral avec moins d’état et d’assistanat.
      Entre Mélenchon et son stalinisme sauce j’impose même les plus démunis et MLP sauce hypercapitalisme, il n’y a aucune voie de sortie car les autres partis sont soit natinalo-protectionnistes soit totalement dans la continuité.
      Selon le discours de Macron, il semble bien avoir compris que le coeur du mouvement des gilets jaunes va des LR de la droite dure au RN/FN de l’ultradroite. En d’autres termes, ils souhaitent un choix racialiste et discriminant pour se sauver face à l’inéluctable, le croient-ils du moins, au lieu de combattre le capitalisme ultra-libéral (mais il faudrait un peu plus d’intelligence de leur part).
      Si tout le monde prend de haut ce mouvement, c’est qu’il s’agit de la France profonde des assistés (bien plus nombreux et plus violents que les “banlieues”) associés aux “je veux retrouver la France des 30 glorieuses monocultivées”. Macron essaye de calmer la périphérie du mouvement et éviter que cela déborde trop. Il semble réussir jusqu’à présent.
      En somme, nous risquons soit de virer extrême soit un gouvernement tatchérien accéléré si cela continue. Les manoeuvres sont délicates et les propositions faites par Macron sont un appel du pied aux LR pour un retour dans le giron républicain et au PS libéral pour les détourner des extrêmes. L’objectif est de ne laisser que les extrêmes parmi les contestataires dont ceux de MLP sont bien plus nombreux car bien plus looser en plus d’être désoeuvrés. Si cela ne marche pas, je crains que le RN/FN passe au pouvoir avec une accélération hypercapitaliste et un détournement de la colère des français en prenant un bouc émissaire. En plus de l’arnaque hypercapitaliste de MLP, ceux qui voteront pour elle auront en plus leur vie quotidienne qui va s’empirer par des violences civils. Mais qui a dit que ceux qui votent pour MLP étaient intelligents? Même un hamster saurait mieux voter.

      Une pensée tout de même à la souffrance de nos compatriotes malgré tout dont les silencieux. J’espère vraiment me tromper et qu’ils réussiront une belle percée.

      • @Kalim

        Entièrement d’accord avec votre analyse.
        le tableau est hélas bien connu. Quand les pauvres se révoltent contre les inégalités, mais sont incapables de faire le joint avec les syndicats et partis de gauche, ça débouche en général sur un putsch d’extrême droite. Même si un clash de ce type n’est pas encore envisageable, du fait du rapport des forces “armées”, il serait intéressant de savoir ce qu’en pensent la police et l’armée. Difficile également de prévoir ce qui arrivera si MLP remporte haut la main les européennes.
        Je note aussi le fait que Macron n’a pas encore pris la mesure du danger, ce qui me parait très surprenant. J’avais proposé sur un autre fil un plan complet réalisable et budgétairement équilibré pour sortir de l’impasse. EM y viendra sans doute avec quinze jours de retard.
        Je précisais aussi le fait que d’autres mesures désastreuses avaient été programmées ( – 1000E sur las APL!!!).
        Enfin, sauf à être très niais, il serait vital que, parmi les protestataires, émerge un leader capable de comprendre le fait que la marge de manœuvre d’un dirigeant européen est extrêmement faible.
        Mais je suis aussi pessimiste que vous. Ca fait trente ans que je soutiens qu’on court au fascisme. Ca faisait beaucoup rire il y a encore 10 jours.
        Bien sûr, les gilets ont bien raison de protester contre des conditions de vie déplorables. Mais si c’est pour mettre au pouvoir le général de Villiers, ça sera sans moi.

        • En effet @Patrice, je vois que nous avons la même analyse.
          “Je note aussi le fait que Macron n’a pas encore pris la mesure du danger, ce qui me parait très surprenant. …. EM y viendra sans doute avec quinze jours de retard.”
          Il le mesure, bien au contraire. Il sait simplement qu’il est maîtrisable pour l’instant et souhaite user le mouvement. 1 mois c’est rien tant que le mouvement ne s’élargit pas.
          Il y a des solutions immédiates mais vu qu’elles n’ont jamais été mises en oeuvre, cela m’étonnerait que Macron le fasse quitte à lâcher du lest par-ci par-là tout doucement pour éplucher le mouvement. Nous sommes face à un passage en force ultra-libéral. C’est la logique capitaliste de la concentration des pouvoirs avec commercialisation de la santé et du savoir. Bientôt nous verrons des enseignes de franchise d’avocats et de médecins avec des universités d’Etat privatisées. Les choix qu’ils nous laissent :
          – On se défoule sur les “basanés” pour mieux vivre notre pauvreté et notre jalousie envers les leurs qui ont réussi = MLP
          – On se prend un régime stalinien pour loger tout le monde à la même enseigne = Mélenchon
          – On abdique et on laisse faire = moins d’Etat et ultra-libéralisme
          Ceux qui croient sortir de l’Europe n’ont qu’à mieux s’informer sur les prétentions néo-impérialistes voire néo-coloniales françaises des petits partis qui véhiculent ce genre de propos. On est coincés car en plus de l’hécatombe européenne cela risque de virer crise économique et humanitaire, UE ou pas. Ne pas oublier la misère de la métropole pour soutenir le dernier empire pour les réveurs nationalistes. Mais hé, les hamsters ça votent paraît-il, alors tout est possible.

          “si c’est pour mettre au pouvoir le général de Villiers, ça sera sans moi”
          Sans moi non plus!!! De Villiers semble être une préparation pour éviter un général facho (pléonasme je sais) qui passerait en force. C’est une version soft LOL au cas où. Le risque de guerre civile est au plus haut niveau : genre facho vs anti-facho vs tradi-royaliste-putchiste, du coup on risque vite d’oublier les arabes qui seraient pris entre les feux et adoubés ici et là. Le plus marrant c’est que l’intérêt des français de confession musulmane est du côté de la république et anti-fachistes donc défenseurs de la démocratie et des juifs. Mise à part la question palestinienne, ils sont plutôt “appréciés” (comme réservoir humain et bouc émissaire).

          “Enfin, sauf à être très niais, il serait vital que, parmi les protestataires, émerge un leader capable de comprendre le fait que la marge de manœuvre d’un dirigeant européen est extrêmement faible.”
          Je trouve surtout bizarre qu’il n’y ait quasiment pas d’intellectuels du tout qui émergent dans le mouvement. Nous savons que généralement les intellos contestataires pour le peuple et du peuple sont de la bonne gauche voire carrément communistes à la française pour certains d’entre eux….
          Ce mouvement ne sent pas la rose si je puis dire surtout quand E.T. (E. Todd) le soutient fièrement.

    • @baraa
      Vous évoquez la commune de Paris, et la prise de contrôle des médias ainsi que celles des Banques. (qui sont incontestablement deux piliers essentiels du système)
      Pour mémoire, en 1870, les insurgés, n’ont pas souhaité s’emparer du trésor national, (la banque de France) par respect pour les biens de la nation.
      Ce que Marx en son temps avait vivement déploré.
      A l’inverse du mouvement des gilets jaunes, la commune de Paris ne bénéficiait pas du soutien de la France profonde (essentiellement rurale et religieuse, à l’époque).
      Là, le contexte historique est profondément différent.
      Quand les communards devaient affronter un pouvoir ultra réactionnaire (Thiers) soutenus par la religion dominante, les gilets jaunes, eux sont confrontés au pouvoir des lobbys, dans un état de droit, issu du processus démocratique.
      Ces fameux lobbys, ayant parfaitement compris la faiblesse du système, poussent leurs pions, dans tous les ministères, dans tous les rouages de l’état,et mettent à la manœuvre ceux qu’ils ont eux-même désignés, ou contribuer à élire.
      Les vacances de Mr Hulot, ne sont qu’une triste péripétie de plus dans ce domaine précis, ainsi qu’une sinistre comédie, puisqu’il a feint de découvrir ce qu’il connaissait depuis toujours. (l’impossibilité de gouverner contre ces acteurs incontournables).
      Là ou je vous rejoint, c’est sur le problème de la légitimité.
      Les couches populaires (dont les 9 millions de pauvres, mais pas que ) ne se sentent absolument plus prises en compte, ni représentées, par ces pseudos élites, totalement coupées des réalités.
      D’où la crise de régime que vous évoquez assez justement me semble-t-il.
      Dans la constitution de la 5ème république, le général De Gaule avait pris soin de fixer les bases fondamentales de la Démocratie :
      “c’est le gouvernement du peuple, par le peuple, et pour le peuple”
      on ne saurait être plus clair!
      C’est la raison pour laquelle, Macron est assis sur un siège éjectable (élu avec 18% du corps électoral).
      Par voie de conséquence, le “peuple” ne se reconnait pas en lui.
      comment le pourrait-il d’ailleurs ?
      D’autant que ses prédécesseurs n’ont guère fait mieux, puisque comme lui, ils ont très rapidement été mis en sérieuses difficultés, quasiment dès le début de leur mandat.
      L’abstention est un indice majeur dans ce débat, et souligne s’il en était encore besoin la profonde coupure entre les dirigeants politiques qui nous gouvernent, et le peuple, dont ils sont censés défendre les intérêts. (défense de rire)
      Cette situation est explosive. Chacun en a bien conscience ( notamment le pouvoir, qui visiblement tremble de peur)
      Qu’adviendra-t-il de cette secousse ?
      sera-t-elle historique, parce qu’initiatrice de changements profonds, ou plus simplement, génératrice d’une “chienlit” incontrôlable ?
      Bien malin qui peut le prévoir
      amicalement

  6. Je ne vois pas pourquoi une certaine classe moyenne jalouse d son statut ne serait pas heureuse des annonces satisfaisantes. Je n’ai entendu que des mesures en faveur des salariers, au passage je suis indépendant, je n’ai entendu que des mesures en faveur des retraites que beaucoup trouveraient satisfaisantes, rien sur les petites retraites, rien sur les gens en vraie détresse ui sont dans les villes et pas dans les campagnes, et rien,absolument rien sur les minimats sociaux dont les gilets jaunes non seulement ne se souciaient pas, mais qu’ils qualifiaient d’assistés et renvoyaient hors des revendications. Qui paiera la facture de ces mesures chiffrées à dix miliards, plus les dégâts énormes, très supérieurs à ce qui se fit en 2005, lors des révoltes dites des banlieux, et qui paiers la perte de substance économique déjà présente et à venir liée au mouvement? Apparemment, ça se paiera par la dette et des éonomies faites sur les minimats sociaux déjà ammaigris. La hausse des prix va forcément continuer, sauf les carburants peutêtre, et encore, mais la hausse de l’alimentaire est incontournable suite à une sécheresse assez longue en urope et ddes récoltes diminuées.

    Croissant de lune.

    • “mais la hausse de l’alimentaire est incontournable”
      C’est surtout que les prix de l’alimentaire sont gonflés. C’est sarkö qui avait imposé ces prix, les petits commerçants avaient demandé à accéder aux prix de gros pour être concurrentiels mais le choix avait été fait de faire monter les prix de vente. Résultats : augmentation des marges des grandes surfaces pour leur plus grand plaisir, perte de pouvoir d’achat des français immédiat avec des bons de réduction ou plutôt de consolation sous condition de communiquer ses données personnelles et sa consommation avec multiplication des franchises type carrefour city et autres qui pour le coup (ou plutôt coût) deviennent “rentables” pour la franchise plus que pour le franchisé (ou plutôt manager endetté et dominé). L’alimentaire est l’exemple type qui démontre toute la fourberie généralisée des politiques car la mesure pourrait être immédiate pour donner du pouvoir d’achat hors personne n’en parle car le peuple ne s’en souvient même pas.

      • Salam mon frère Kalim, affranchissez-moi, je n’ai pas très bien compris dans le fil des commentaires sur ce même sujet que vous avez déposé sur d’autres pages. Soutenez-vous le mouvement Gilets Jaunes, y participez-vous, ou avez-vous saisi le mal objectif de ce mouvement de classe moyenne, et notamment le mal des Musulmans? Cuid des hypothèses que j’ai formulées dans ces fils, la structuration d’organisatons violentistes anti-Musulmanes à la faveur de ce mouvement, qu’en pensez-vous? Pensez-vous que le site de la oumma soit bien responsabe à continuer de couvrir ces évènement en invitant nos jeunes à y participer?

        Croissant de lune.

        • Salam
          J’avais répondu mais non publié.
          “Soutenez-vous le mouvement Gilets Jaunes, y participez-vous”
          Oui je soutiens les revendications sociales mais je n’y participe pas car leur sensibilité n’est pas claire et trop disparate.
          Voir mes commentaires plus haut.

      • @Kalim

        En effet, les producteurs de fruits et légumes ont bon dos, à l’aune des marges pratiquées à la revente. Les mauvaises récoltes n’ont qu’une incidence négligeable sur les tarifs finaux. Quand on compare les prix à la production et le prix de vente, on s’aperçoit vite du fait que les hausses-producteurs ne représentent que des centimes. En bonne logique, les marges devraient donc être modulées en fonction des cours. C’est comme pour l’essence. En quoi le cours du baril joue-t-il réellement? Une grosse hausse des cours, par exemple, 30 cents du baril, correspond à 2 ct du litre. (le baril fait 160 litres). Or, une telle hausse se traduit par une augmentation à la pompe dix fois plus élevée. C’est comme si on doublait le prix des maisons parce que le ciment a doublé. … Vu que, dans la vraie vie, le prix du ciment ne joue pas vraiment sur le coût de la construction. De même, quand le prix du gaz augmente parce que les prix du pétrole a augmenté… Est-ce que pour autant les exploitants ont eu plus de dépenses?
        Comme par hasard, quand les cours du pétrole augmentent, les actions Total sont en hausse. Ils devraient pourtant être malheureux de payer leur matière première plus cher. C’est le contraire.
        Bref, la hausse minable des prix de production des fruits et légumes est en fait une bénédiction pour le distributeur.
        Ceci dit, on commence à voir apparaître des circuits courts, avec un rapports qualité prix beaucoup plus avantageux. A nous d’en profiter. Qui achète encore des tomates au supermarché? Faut être maso.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Une petite syrienne, née sans jambes, debout sur ses jambes… artificielles

Algérie : béatification historique de 19 catholiques – Tibhirine