William Gallas : une rage de dents qui fait rager les dentistes tunisiens

Les Bleus vont-ils enfin se mettre au vert, après un enchaînement endiablé de polémiques qui leur ont coup

mardi 13 juillet 2010

Les Bleus vont-ils enfin se mettre au vert, après un enchaînement endiablé de polémiques qui leur ont coupé les jambes sur le terrain ?

Pas si sûr, à en juger la nouvelle affaire houleuse, révélée par le magazine 10 Sport, qui pour être extra-sportive n’en concerne pas moins le défenseur William Gallas et la Fédération Française de Football, venant enrichir un palmarès footballistique déjà haut en couleur, dont on est assuré qu’il ne fera aucun envieux…

Plus croustillant que le refuge doré d’Afrique du Sud, un cadre idyllique censé donner à notre équipe nationale des fourmis dans les crampons, plus fracassant que le coup d’Etat ourdi dans un bus « bunkerisé », voilà la capricieuse rage de dents survenue en Tunisie, lors du stage préparatoire au Mondial, qui a refusé obstinément de passer sous la roulette d’un dentiste local, quitte à en payer le prix fort : 25 000 euros pour le déplacement d’un médecin français en jet privé.

Souffrant d’un mal de dents à Sousse, au cœur d’une luxueuse station balnéaire, William Gallas, l’ancien joueur d’Arsenal, a purement et simplement exigé d’appeler son dentiste personnel à la rescousse. Une toquade de star que la direction de l’équipe de France s’est empressée de satisfaire en affectant un avion pour le dentiste venu de France, peu regardante sur l’énormité de la requête et de la dépense.

Le Mondial ayant célébré son grand vainqueur, nos Bleus, décidément abonnés à la rubrique scandale de l’actualité, font de nouveau les choux gras de la presse à travers la plainte déposée par le Syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratique contre William Gallas pour avoir "porté atteinte à l’image de marque des praticiens tunisiens".

Si on ne peut dénier au joueur français son droit de choisir son médecin, c’est la médiatisation sur le Net de son refus de s’en remettre au savoir-faire tunisien qui a déclenché les foudres du syndicat particulièrement outré par la voix du Dr Ben Smida : "un grand nombre de personnalités politiques et de stars européennes viennent régulièrement en Tunisie pour des soins dans les diverses spécialités médicales allant de la chirurgie esthétique aux implants dentaires" a renchéri ce dernier.

Incroyable, mais définitivement Tricolores ! Dans cette grande lignée de divas du football qu’incarnera à jamais la promo Domenech dans la mémoire collective, William Gallas avait incontestablement placé la barre des extravagances très haut, fin mai, sous les cieux tunisiens.

Publicité

commentaires