Une aide de 10 milliards de dollars octroyée à Dubaï par Abou Dhabi

En pleine traversée du désert financier, l’émirat de Dubaï pourra sortir la tête de l’eau grâce à l

mardi 15 décembre 2009

En pleine traversée du désert financier, l’émirat de Dubaï pourra sortir la tête de l’eau grâce à l’apport substantiel de son richissime voisin Abou Dhabi, à hauteur de 10 milliars de dollars, dont une partie servira à éponger la dette du géant immobilier Nakheel.

Déjà venu à sa rescousse il y a un an de cela, la capitale et membre le plus riche de la fédération des Emirats arabes unis subvenait aux besoins de Dubaï, alors frappée de plein fouet par la crise financière mondiale.

Ne stipulant pas s’il s’agit d’un prêt ou d’un don, les autorités de Dubaï ont précisé que « Le gouvernement d’Abou Dhabi a accepté de fournir 10 milliards de dollars au Fonds de soutien financier de Dubaï, somme qui sera utilisée pour remplir une série d’obligations de Dubai World, le conglomérat public en difficulté dont Nakheel est une filiale ».

Se voulant rassurantes, les autorités ont réaffirmé que leur ville demeurait le carrefour névralgique financier qu’elle a toujours été, annonçant parallèlement la création d’un tribunal spécial chargé d’arbitrer les litiges entre Dubai World et ses créanciers, présidé par un juge britannique, en la personne de Sir Anthony Evans.

Publicité

commentaires