Tous contre Le Pen

Devant le séisme politique qui voit Jean-Marie Le Pen accéder au second tour des élections présidentielles

par

dimanche 21 avril 2002

Devant le séisme politique qui voit Jean-Marie Le Pen accéder au second tour des élections présidentielles, les citoyens français de confession musulmane attachés à la fois aux valeurs d’humanisme et de tolérance de l’ Islam, mais aussi aux valeurs démocratiques et républicaines doivent se mobiliser au second tour en votant contre le leader du Front National dont les thèses racistes et islamophobes sont connues de tous. Nous publions à titre d’information ci-dessous quelques extraits issus de son « programme pour gouverner. »

Extrait du programme du FN :

Non à l’islamisation de la France !

« la présence en France de nombreux étrangers et d’un nombre grandissant de binationaux, français au regard de la loi française, mais algériens, marocains ou turcs au regard de la loi de ces pays, met en cause la souveraineté et l’ordre intérieur.

"Deuxième" religion de France selon l’expression de Jacques Chirac (il y avait 50 mosquées en 1974, 1_536 officiellement en 1999, deux fois plus si l’on comptabilise les lieux de prière privés), l’islam pose la question jusqu’à présent jamais sérieusement débattue, de sa compatibilité avec notre civilisation sur le territoire français. Selon différentes études sérieuses et convergentes (Pierre_Milloz,_Michel Massenet, Jean Lambert, Paul Mottin), il y aurait entre 5 et 8 millions de musulmans en France, dans leur immense majorité d’origine immigrée.

Sur le plan géopolitique, l’islam est le lien qui unit, avec un sentiment de supériorité, l’ensemble des musulmans, où qu’ils résident, et qui forment alors l’Umma ou communauté des croyants. Cette notion de communauté interfère avec la réalité politique des États et s’oppose directement à l’indépendance nationale. Elle est à l’origine d’une constante volonté de regroupement des musulmans qui se manifeste soit dans la vie internationale, soit à l’intérieur des communautés immigrées, en pays non musulman.

C’est en ce sens que l’islam devient alors une menace pour notre souveraineté nationale en créant un système de double allégeance. »

(...) de nombreux réseaux propagent un discours radical en direction des immigrés musulmans, particulièrement ceux dits "de la deuxième génération", les détachant d’une "intégration" ressentie comme destructrice de l’identité islamique, et participant donc explicitement à la ghettoïsation communautaire.

Cette situation culmine parfois dans des incidents dramatiques très révélateurs, comme le meurtre à Nancy d’une jeune turque, sous prétexte qu’elle voulait épouser un Français de souche.

Elle rencontre le laxisme des pouvoirs publics qui font appel à des "intermédiaires" lors d’affrontements dans les "quartiers" au lieu de faire respecter la loi, donnent une couverture sociale et une reconnaissance juridique à la polygamie, tolèrent le port du voile à l’école, les abattages massifs d’animaux au mépris des règlements sanitaires et la construction de mosquées sous le contrôle d’États qui ne laissent aucune place sur leur territoire au culte chrétien.

L’IMMIGRATION : DES MENACES MORTELLES POUR LA FRANCE ET LES FRANÇAIS

Une menace mortelle pour l’identité française

La présence et le développement, année après année, de colonies de peuplement, confortées par des dispositifs législatifs et sociaux très favorables et une délirante propagande de préférence étrangère, baptisée "lutte contre le racisme", sont pour notre identité nationale une menace mortelle : ils modifient en profondeur la substance même du peuple français. La formation de communautés fermées, constituées sur des bases ethniques, s’oppose évidemment à toute l’histoire de la société française.

Le FRONT NATIONAL

UN PROGRAMME POUR GOUVERNER

Publicité

Auteur : la rédaction

[email protected]

commentaires