Lettre ouverte à Martine Aubry

Permettez-moi de vous adresser cette lettre pour vous exprimer ma colère en raison des positions contre-natur

par

vendredi 9 janvier 2009

Lettre ouverte à Martine Aubry

Cet article a également été envoyé au journal de "gauche" Libération qui a refusé de le publier.

Permettez-moi de vous adresser cette lettre pour vous exprimer ma colère en raison des positions contre-nature du PS face au carnage que commet l’armée israëlienne à Gaza. La première réaction de votre parti, bien tardive par ailleurs, à ces événements douloureux est celle de la réunion du Bureau National du mardi 6 janvier 2009 d’où est issu un texte en deçà de la gravité de la situation, où il est dit que « Israël fait un usage excessif de la force » tout en prenant soin de condamner cette fois-ci « le tir des roquettes du Hamas sur Israël ». Convenez que c’est décevant pour un parti supposé défendre ce qu’il y a de meilleur dans l’humanisme français face à une situation où l’on compte déjà plus de 600 morts, dont une centaine d’enfants.

Je sais, vous allez dire qu’une condamnation d’Israël profiterait au Hamas qui est un parti islamiste hostile à la démocratie et antisémite de surcroît. L’argumentation est bien rodée et elle semble avoir de l’effet sur une bonne partie de l’opinion et de la presse, mais je dois vous dire qu’elle ne résiste pas à l’examen. Durant la guerre d’Algérie, le FLN non plus ne partageait pas les valeurs de la SFIO et était accusé d’être anti-français. L’histoire a montré que, puisque les colons leur refusaient la citoyenneté française, les « indigènes » ont cherché à être des citoyens d’un Etat indépendant.

La gauche française leur a dénié ce droit et a été jusqu’à voter en 1956 « les pouvoirs spéciaux » pour que la législation en vigueur en métropole soit suspendue en Algérie, ce qui mené à la torture connue sous les formes de la gégène et de la pratique de la baignoire. Les élus de la nation, à leur tête les prétendus héritiers de Jean Jaurès, avait voté une loi donnant pleins pouvoirs à l’armée pour mâter les « bougnoules qui voulaient l’indépendance ».

Je croyais que le PS avait depuis fait son mea culpa et exorcisé ses démons coloniaux. Eh bien non, puisque en 2009, les réflexes de l’ancienne culture coloniale sont encore intacts. Après tout, ceux qui se font massacrer à Gaza par l’armée du « seul Etat démocratique de la région » sont des « bougnoules » hostiles à Israël. Mais que veut ce pays ? Pourquoi refuse-t-il le plan de paix de l’Arabie Saoudite proposé en 2002 et qui préconise la solution des deux Etats ? Nous savons que l’AIPEC est contre mais jusqu’à quand le monde dit civilisé doit continuer à obéir à ce lobby belliqueux et haineux ?

Qui plus est fait des émules ailleurs qu’aux USA pour présenter Israël comme une tête de pont de la civilisation occidentale dans une région dominée par l’obscurantisme religieux. Hier aussi en Algérie, le général Massu faisait brûler le voile des femmes indigènes pour les libérer, disait-il, de la tyrannie de leur tradition imposée par le FLN. Cette position donnait bonne conscience à Robert Lacoste, socialiste SFIO pur jus, qui couvrait le bombardement aérien des douars comme celui qui a cours aujourd’hui à Gaza. Est-ce une fatalité que la gauche ne soit pas capable d’être elle-même face la situation coloniale ? Est-ce possible de rompre avec cet habitus mortifère de la mission civilisatrice de l’Occident ?

Je suis cependant convaincu que vous n’avez rien à voir avec l’héritage colonial de la SFIO que vous réprouvez dans votre for intérieur et que vous êtes opposée à la logique dangereuse des lobbys communautaristes qui mettent en danger l’unité de la nation française. Je suis certain aussi que, parce que vous êtes une femme, vous n’êtes pas insensible à la détresse inouïe des mères palestiniennes devenant folles de douleur pour avoir perdu plusieurs enfants dans un seul bombardement d’avions payés par les contribuables américains et européens. Mais vous êtes gênée par Laurent et Dominique, affectivement attachés à un camp, qu’il soit victime ou bourreau. Il faut être forte et leur dire : « Le PS de 2009 n’est pas un club de golf. C’est un parti attaché à des valeurs humaines universelles ». Peut-être qu’ils partiraient vers d’autres mouvances correspondant à leurs convictions. Il y en a tellement à droite.

Martine, vous êtes la Première Secrétaire du PS depuis à peine deux mois. J’espère que vous serez capable de donner à ce parti une autre vocation que celle de défendre le pouvoir d’achat des fonctionnaires et des classes moyennes. L’humanisme français, celui de 1789, a besoin d’être porté par un grand parti, et ce parti ne peut être que le PS qui condamne les crimes contre l’humanité commis par le gouvernement d’Israël. Le PS a pour vocation de rapprocher les peuples autour des vrais enjeux de la mondialisation post-coloniale appelant à une gouvernance humaine et fraternelle.

Publicité

Auteur : Lahouari Addi

Professeur à l’Institut d’Etudes Politiques de Lyon

commentaires