La duplicité du discours de Sarkozy sur l’islam

Dans son intervention diffusée mardi soir sur TF1 (chaîne propriétaire de son ami Bouygues) et sur France

mercredi 17 novembre 2010

Dans son intervention diffusée mardi soir sur TF1 (chaîne propriétaire de son ami Bouygues) et sur France 2 (dont le président est nommé par Sarkozy himself), le chef de l’Etat a souhaité "un islam de France et non un islam en France". Sarkozy feint d’ignorer qu’à l’époque où il était ministre de l’Intérieur, il a fait exactement le contraire en créant le CFCM dont les fédérations et mosquées qui composent cette institution sont en grande majorité liées à des États étrangers, comme l’Algérie, le Maroc et la Turquie. La politique "musulmane" de la France a été celle d’un islam consulaire qui a toujours consisté à déléguer la gestion des musulmans de l’hexagone aux pays d’origine, contribuant ainsi à marginaliser les réels tenants d’un islam de France pourtant majoritaires dans ce pays.

Publicité

commentaires