La belle-sœur de Tony Blair a embrassé l’islam

Les voies du Seigneur sont impénétrables. C’est peut-être ce que doit inspirer à Tony Blair, converti a

lundi 25 octobre 2010

Les voies du Seigneur sont impénétrables. C’est peut-être ce que doit inspirer à Tony Blair, converti au catholicisme en 2007, à défaut d’un autre sentiment mois charitable, le cheminement intime de sa belle-sœur, Lauren Booth – sœur de son épouse catholique Cherie Blair – qui a choisi, à son tour, de répondre à un appel irrésistible, celui de l’islam.

Sensibilisée depuis longtemps à la religion musulmane, la journaliste et productrice, Lauren Booth, est revenue métamorphosée d’un séjour en Iran, qu’elle a vécu comme une « expérience sacrée », transcendée par un élan spirituel qui l’a conduite à se convertir six semaines après avoir visité le tombeau de Fatima al-Masumeh, un haut lieu de pélerinage dans la cité de Qom.

A 43 ans, la belle-sœur de l’ancien Premier ministre anglais apparaît désormais revêtue du hidjab, se plie au rituel de la prière cinq fois par jour, a supprimé la consommation de porc de son alimentation, ne boit plus d’alcool, se plonge quotidiennement dans la lecture du Coran, et se rend à la mosquée locale dès que l’occasion se présente.

Une révélation qui intervient après des années passées au sein de la rédaction anglaise de la chaîne d’information iranienne, et un travail en profondeur sur le terrain en Palestine.

Si Lauren Booth nourrit l’espoir que son exemple parviendra à briser les préjugés de son célèbre beau-frère, allié de la première heure de Bush, l’anglican qu’était Tony Blair serait bien mal avisé de lui reprocher d’avoir franchi un pas que lui-même a alertement sauté, malgré le parfum d’hérésie qui entoure toute conversion.

Publicité

commentaires