La France, la nouvelle destination de l’ex-détenu de Guantanamo, Lakdhar Boumediene

Après plusieurs jours de confusion pour savoir qui, de deux algériens vivant en Bosnie au moment de leur int

mardi 5 mai 2009

Après plusieurs jours de confusion pour savoir qui, de deux algériens vivant en Bosnie au moment de leur interpellation en 2001, allait être « l’heureux élu » du pays des droits de l’homme, c’est l’algérien de 42 ans, Lakhdar Boumediene, qui est officiellement annoncé d’ici une dizaine de jours sur le territoire national. Poussé au désespoir, M.Boumediene, qui a enduré sept années de calvaire dans la base/goulag de Guantanamo avant d’être complètement disculpé par la justice fédérale américaine, s’était engagé depuis deux ans dans une grève de la faim pour clamer son innocence.

Le quai d’Orsay s’est contenté de confirmer aujourd’hui que Bernard Kouchner avait écrit dans la journée à un détenu de Guantanamo pour lui signifier qu’il serait accueilli très rapidement en France. La question étant de savoir si, comme l’avait déclaré Nicolas Sarkozy en jetant le trouble, l’ancien prisonnier du camp de sinistre mémoire passera d’une prison à une autre… hexagonale cette fois-ci…

Continuant d’exercer ses pressions sur l’Europe pour qu’elle devienne la terre d’asile d’une trentaine de détenus, Washington mise actuellement sur l’Allemagne pour accueillir certains des dix-sept Chinois musulmans ouïghours, Munich comptant la plus importante communauté ouïghoure au monde.

Publicité

commentaires