Fraude au Halal : la contre-expertise d’Herta interroge

Dans un marché florissant qui vaut son pesant d’or, la marque Herta est pointée du doigt depuis quelques s

par

vendredi 28 janvier 2011

Dans un marché florissant qui vaut son pesant d’or, la marque Herta est pointée du doigt depuis quelques semaines, suite à l’analyse accablante du laboratoire Eurofins qui a détecté du porc dans des saucisses étiquetées Halal.

Oumma.com s’était fait récemment l’écho des vives controverses et autres suspicions de falsification qui parasitent un secteur épargné par la crise, mais aux prises avec d’âpres convoitises suscitant la défiance légitime des acteurs économiques musulmans (le Syndicat des professionnels musulmans se disant prêt à intenter une action en justice le cas échéant) ainsi qu’une prise de conscience chez les consommateurs musulmans, victimes au premier chef d’un mercantilisme peu scrupuleux.

Suspectée d’avoir frayé dans les eaux troubles de l’illicite, là où l’éthique musulmane ne souffre aucune entorse irrespectueuse, la réaction officielle de la direction d’Herta, filiale du groupe Nestlé, était attendue au tournant. Véritable satisfecit interne, le communiqué publié sur son site la disculpe, sans grande surprise, d’une supercherie qui hante tous les esprits, en s’appuyant sur une contre-expertise réalisée par un laboratoire allemand indépendant Genetic ID, et présentée comme la preuve irréfutable de son innocence.

Cela étant, la différence d’appréciation entre Eurofins et Genetic ID, loin de faire toute la lumière sur la pratique frauduleuse, avérée ou non, du groupe Nestlé et de la SFCVH-mosquée de Paris, renforce au contraire nombre de doutes, à l’instar du site Al Kanz qui ne manque pas de faire état de ses interrogations, allant jusqu’à avancer que les laboratoires n’ont pas analysé les mêmes lots.

Drôle de dualité pour une vérité qui se veut une et indivisible ! Pour avoir voulu laver plus blanc que blanc, la marque Herta n’a réussi qu’à instiller encore plus d’incertitudes sur la probité de sa démarche commerciale, auprès de décideurs qui sont garants du respect de la charte éthique musulmane, et de clients potentiels, qui, faut-il encore le rappeler, ne sont pas nés de la dernière pluie…

En substance, le communiqué de la marque Herta

La marque Herta réagit enfin officiellement via son site internet en publiant un communiqué pour dénoncer la présence de porc dans ses saucisses Herta halal :

"A la suite des questions légitimes soulevées par certains de nos consommateurs concernant la publication d’une analyse réalisée par Eurofins sur un échantillon d’un lot de Knacki Volaille Halal (date de production : 23 décembre 2010), nous souhaitons confirmer que tous nos produits Halal sont fabriqués selon un procédé industriel très rigoureux visant à garantir l’absence de trace d’ingrédients non halal (haram).

Chacune de nos productions respecte les procédures requises par la Mosquée de Paris et validées par elle, et contrôlées sur place par quatre contrôleurs permanents reconnus et agréés par les mêmes autorités religieuses.

Dès que nous avons pris connaissance de l’analyse réalisée par Eurofins, nous avons immédiatement initié une enquête approfondie fondée sur les dernières méthodes analytiques permettant de mesurer la présence éventuelle d’ADN de porc aux taux les plus infimes. Cette analyse effectuée par un laboratoire indépendant en Allemagne (Genetic ID) appliquant des seuils de détection encore plus stricts que ceux utilisés par Eurofins, confirme l’absence de traces d’ADN de porc dans les produits concernés.

Herta attache la plus haute importance à la confiance accordée par ses consommateurs de produits Halal et au strict respect des règles qui régissent les produits Halal".

Publicité

commentaires