Des photos immondes : une officier israélienne pose aux côtés de prisonniers palestiniens

En provenance d’Israël, et largement diffusée sur Facebook, l’abjection se met en scène à travers des

mardi 17 août 2010

En provenance d’Israël, et largement diffusée sur Facebook, l’abjection se met en scène à travers des photos révoltantes que l’on doit à un esprit dont la perversion dépasse l’humainement tolérable.

C’est une femme qui est derrière cette série de clichés ignobles et cruels, et plus particulièrement une jeune soldate ayant pris le pseudo d’Eden Abergil. Afin de garder un souvenir impérissable de son service militaire échu il y a plus d’un an, cette dernière s’est constitué un album souvenir au titre qui laisse pantois « Armée… le plus beau moment de ma vie », dans la même veine sadique que les photos réalisées par des officiers américains dans la sinistre prison d’Abu Ghraïb.

Si le buzz dépasse les espérances de la jeune femme depuis que ses photos ont été diffusées par le site israélien Sachim, l’émoi mêlé de révulsion s’amplifie à la vue de ses postures souriantes, en uniforme, aux côtés de prisonniers palestiniens aux yeux bandés, tournant à la condamnation unanime, d’Israël à l’Europe…

L’armée israélienne a dénoncé, dans un communiqué, "le comportement honteux de la soldate", indiquant par ailleurs que des explications ont été demandées à ses anciens responsables, le directeur du Comité israélien contre la torture, Yishaï Menuchim, réprouvant pour sa part une dérive inquiétante qui "illustre une attitude qui est devenue une norme consistant à traiter les Palestiniens comme des objets et non des êtres humains".

La nostalgie de l’uniforme de l’israélienne redevenue simple civile ne nous aura rien épargné, pas même des commentaires graveleux tout aussi insupportables : "Tu as l’air très sexy comme ça !", écrit ainsi un ami dans les commentaires. Réponse de l’intéressée : "Oui je sais lol, quelle journée ça a été, regarde comme il (le Palestinien) complète bien mon image, je me demande s’il est aussi sur Facebook. Il faut que je le tague sur la photo ! LOL." (traduction Europe 1)

Mois après mois, force est de constater que le vernis démocratique d’Israël est sévèrement égratigné sous le poids de scandales en cascade.

Publicité

commentaires