in

Yves Bonnet, ex-chef de la DST, critique la surmédiatisation des origines algériennes de Mohamed Merah

Dans l’avalanche de réactions qui questionnent, remettent en cause, ou critiquent vertement la gestion du drame de Toulouse, certaines voix ont plus que d’autres une vraie légitimité pour s’interroger sur ce qui pourrait  ressembler étrangement à de la manipulation.

Dans un entretien au quotidien algérien El Khabar, l’ancien chef de la DST en France, Yves Bonnet, n’a pas mâché ses mots pour désapprouver la surmédiatisation des origines "algériennes" de Mohamed Merah,  en affirmant que "le terrorisme n’a jamais pu renverser un système ou faire des changements  au niveau de la pensée politique internationale".

En fin limier du renseignement, Yves Bonnet semble flairer le bon gros conditionnement des esprits, en posant une question qui porte en elle la réponse. N’est-il pas frappant de voir les médias et les autorités françaises marteler sans cesse que "ce jeune est d’origine algérienne ?" interpelle-t-il fermement. "C’est un jeune français criminel, il a même reconnu ses crimes, point barre !" s’exclame-t-il, avant d’enfoncer le clou : "C’est lui qui a commis les crimes, et non pas ses origines, il l’a fait parce que c’est un criminel-terroriste, et non pas par ce qu'il est algérien"

Reste à savoir si une telle sagacité sera audible et diffusable à une heure de grande écoute, notamment lors de nos grands-messes de l’information…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mohamed Merah sera-t-il inhumé en Algérie ?

Mohamed Merah en Israël: questions sans réponse