in

Ville de Méru: L’exclusion des mamans d’élèves voilées se confirme …

Rappelons les faits ; Une maman voilée dont l’enfant est scolarisé dans une école publique de la ville de Méru (département 60) s’est vue interdire la participation à la préparation d’un goûter de Noël au sein de cette école. Au même temps, une directrice d’une seconde école de la même ville a informé une autre maman voilée que celle-ci ne pourra plus, contrairement à ce dont elle a l’habitude, accompagner les sorties scolaires.

Les mamans ont contacté le Comité 15 mars et Libertés qui les accompagne face à ces exclusions. Aussi, le rectorat a été interpellé. Réponse de l’inspecteur de l’éducation Nationale transmise aux directeurs; les mamans voilées ne peuvent-sur la base d’une lecture de la laïcité qui s’impose aux parents- participer aux dites sorties, mais peuvent venir à l’école en réponse aux invitations.

Cette réponse autorise donc la première maman à participer au goûter, mais confirme la chasse faite à toutes les autres, les privant des sorties scolaires.

La directrice à qui le rappel de l’Inspecteur a confirmé le droit de la maman à prendre part au goûter, a pris la décision d’annuler ce goûter collectif et le remplacer par des goûters dans les classes sans les parents, contournant ainsi le problème et excluant de facto la maman voilée.
Depuis, plusieurs directeurs d’écoles de cette ville se retrouvent dans l’embarras face à une lettre de l’inspecteur, et surtout face à une conception de la laïcité, qui fait son chemin au sein de l’Education nationale, et qui fait fi de la liberté des parents, et les exclue d’une manière discriminante des activités scolaires.
Le comité 15 mars et Libertés se tient aux côtés de ces mamans voilées, victimes d’une extrapolation qui frise la mise en quarantaine de mamans qui ne demandent qu’à être respectées, et participer sans mesures coercitives, et sur le même pied d’égalité que les autres parents, aux activités scolaires de leurs enfants.
Encore une fois, il suffit d’un fonctionnaire zélé, qui a longtemps bénéficié de la collaboration de ces mamans voilées, pour que la machine de l’instrumentalisation de la laïcité s’emballe.
D’ailleurs, à l’occasion de ces évènements, d’autres structures ont intégré le concert des laïcards qui se découvrent une vocation, et des mamans assistantes maternelles ont reçu des appels pour leur interdire de « prier, de jeûner, de laisser apparents des tableaux de calligraphie arabe !!!! »…
Le comité 15 mars et Libertés appelle les parents d’élèves épris de justice et de liberté à s’opposer à cette dérive, et à empêcher l’inscription d’articles liberticides dans les règlements intérieurs des écoles, et appelle les mamans victimes de cette injustice à faire valoir leur droit de parents d’élèves à part entière et ne pas accepter d’être sujet d’un acharnement aussi honteux.
Le comité 15 mars et Libertés appelle l’Education Nationale à mettre fin à une circulaire « Chatel » qui dévoie la laïcité et l’impose à des parents non fonctionnaires de ce ministère.
Le comité 15 mars et Libertés accompagne ces mamans voilées dans toutes les démarches qui s’imposent, jusqu’à ce que cette injustice soit levée.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Québec: Le niqab à la garderie

Qahera, la super-héroïne égyptienne de BD, fait impression sur la Toile