,

Un verset coranique lu au cours de la cérémonie des Oscars

The White Helmets Oscar win

"Our organisation is guided by a verse from the Quran: 'To save one life is to save all of humanity.'"Listen to the moving acceptance speech by Raed Saleh after The White Helmets won an Oscar for Best Documentary Short.

Publié par Al Jazeera English sur lundi 27 février 2017

 

Les Casques blancs (The White Helmets) est un documentaire britannique  du réalisateur Orlando von Einsiedel, qui  a remporté l’Oscar du meilleur court-métrage documentaire.  A cause du décret anti-immigration de Trump,   Raed al Saleh, chef des casques blancs n’ a pu assister  à cette cérémonie.  Son  message a donc   été lu par Orlando von Einsiedel. Raed al Saleh explique  que la philosophie de son organisation  repose sur un verset coranique : «Celui qui tue une personne, c’est comme s’il avait tué toute l’humanité; s’il sauve une vie, c’est comme s’il avait sauvé toute l’humanité.»

21 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Une poignée d’hommes ne peut conduire l’humanité vers des horizons obscurs et incertains il faut s’en débarrasser au plus vite pour une harmonie mondiale sans équivoque nous avons besoin de personnages pour éclairer notre chemin et non de schizophrènes pour l’assombrir car l’homme ne peut être qu’un frère pour l’homme et non un ennemi comme nous l’ont imposé des dictateurs cruels et misanthropes dont le règne est plein de malheurs et de douleurs

    • On n’en doute pas car le verset 32 de la sourate El Maidah dit :  » C’est pourquoi Nous avons prescrit pour les enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu’en dépit de cela, beaucoup d’entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre ».

    • Bien évidemment que cela est inscrit dans la Thora puisque ce livre a été donné par Dieu à notre Prophète Moïse (Paix et bénédiction sur Lui). Tous les livres saints ont une origine unique et il est donc tout à fait normal que ces livres défendent les mêmes valeurs.

  2. Que l’administration TRUMP a empêché le réalisateur des casques blancs de rentrer aux USA ne me dérange pas . Cette ONG qui a était reçue en grande pompe à l’Elysée m’est devenue suspecte .

    Je n’irai pas jusqu’à prendre pour vrai les photos montrant les mêmes secouristes faisant le coup de feu , mais comme a dit un médecin algérien , une blouse blanche qui prend position dans un conflit devient un uniforme de combattant.

  3. Il faudra un jour cesser avec ce fétiche pseudo-spirituel et oecuménique qui consiste à citer le noble Quran à tort et à travers. Tout dans le livre a une place et et un sens précis, et l’exégèse elle-même requiert une connaissance savante, à commencer par celle de la langue arabe.

    En ce qui concerne ce verset, il s’adressait en premier lieu aux juifs de Médine qui avaient tenté d’assassiner le Prophète (saw). Il s’agissait d’une référence directe à leur longue histoire de dénigrement ou de volonté de tuer les prophètes que Dieu leur avait envoyés, d’Isaac à Jésus. Chacun était effectivement un digne et noble modèle d’humanité. C’est vrai aussi que ce même messsage figure dans la Torah, ce qu’il en reste d’authentique tout du moins.

    Bien sûr, l’autre message consiste à souligner le caractère sacré de la vie des innocents. Tuer (y compris le suicide) est un crime contre l’homme, contre Dieu surtout. C’est considéré comme un des trois péchés les plus odieux, avec l’idolâtrie et la fornication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Floride : le fils de Mohamed Ali interrogé pendant deux heures sur l’origine de son nom et son islamité

Oscars : une réalisatrice américaine habillée par un styliste saoudien par solidarité envers les musulmans