in

USA: privée de carrière dans la police à cause de son voile

D'origine somalienne Ismaha Isse, 28 ans rêvait depuis toujours d'intégrer la police de Columbus, capitale de l'État de l'Ohio, aux États-Unis. Après avoir intégré l'école de police, elle a dû quitter sa formation quand on lui  a signifié  qu'elle ne pouvait travailler avec son voile. Une position  qui va à l'encontre de la politique de Columbus, dont le maire Michael Coleman   a toujours favorisé l'intégration de  l' importante communauté somalienne,  en proposant notamment  des postes dans les différents services de la ville.  La décision de la  police de Columbus contraste avec celle de la police  Saint Paul,  capitale de l'État du Minnesota qui a embauché   dans ses rangs en mars dernier la première femme voilée d'origine somalienne également  
 
Le porte-parole de la police de Columbus tient toutefois à préciser que ce refus ne relève en aucun cas d'une discrimination. Il a invoqué des raisons de sécurité, car le voile portée par une  femme agent de police   pourrait  s'avérer être un sérieux  inconvénient,   si elle  devait porter un casque ou un masque  à gaz. Toujours selon ce même porte-parole,  son voile pourrait  être utilisée comme une arme par des délinquants pour étrangler la policière. 
 
Cette affaire  a eu des échos jusqu'au Canada où la police d'Emonton  offre  une tenue spécifique compatible avec le voile.  Ce qui a    conduit le sergent Mark Farnel,  à  proposer  à  Ismaha Isse d'intégrer son équipe. Une offre d'emploi qu'elle  étudie sérieusement, même si sa priorité est toujours de travailler pour la police de Columbus. Elle peut à ce titre compter   sur le soutien du maire qui  a demandé à la police de sa ville de revoir sa  politique à l'encontre des filles voilées intéressées par une carrière dans les services de sécurité. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un avion saoudien atterrit à Tel Aviv

Une vidéo choc de l’islamophobie ordinaire à bord d’un bus à Bruxelles