in

Une pelleteuse empeche les recueillements dans un « carré musulman »

Le cimetière communautaire d’Artigues (à ne pas confondre avec le municipal) est le seul de la rive droite de l’agglomération bordelaise à comporter un « carré musulman ». Quelques tombes discrètes, qui toutes sont orientées vers La Mecque.

Mais il faudrait ajouter une autre particularité à ces sépultures. Creusées profondément dans la terre, sans ciment sur les parois ni caveau de surface. D’où le recours à une petite pelleteuse les jours d’enterrement.

C’est justement cette machine qui a provoqué il y a quelques semaines l’émoi d’une famille, venue rendre le dernier hommage à l’un des siens.

Une jeune femme, qui tient à rester anonyme, témoigne : « Le cercueil était à peine déposé que le conducteur de la pelleteuse a commencé à le recouvrir de la terre qu’il venait d’extraire, alors que la cérémonie n’était pas terminée. Imaginez le « bip bip » et les bruits de moteur devant un groupe éploré et vous aurez une idée du traumatisme que cela a produit sur la famille. Celle-ci fut obligée de quitter prématurément le cimetière. »

L’affaire en serait restée là si une indiscrétion n’était pas venue dévoiler cet incident qui, dit-on, serait assez fréquent.

Source : www.sudouest.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Profanation d’une tombe musulmane d’un enfant de 2 ans et demi

La communauté musulmane en France et le problème de sa « conscience historique » (1/2)

in

Une pelleteuse empeche les recueillements dans un « carré musulman »

Le cimetière communautaire d’Artigues (à ne pas confondre avec le municipal) est le seul de la rive droite de l’agglomération bordelaise à comporter un « carré musulman ». Quelques tombes discrètes, qui toutes sont orientées vers La Mecque.

Mais il faudrait ajouter une autre particularité à ces sépultures. Creusées profondément dans la terre, sans ciment sur les parois ni caveau de surface. D’où le recours à une petite pelleteuse les jours d’enterrement.

C’est justement cette machine qui a provoqué il y a quelques semaines l’émoi d’une famille, venue rendre le dernier hommage à l’un des siens.

Une jeune femme, qui tient à rester anonyme, témoigne : « Le cercueil était à peine déposé que le conducteur de la pelleteuse a commencé à le recouvrir de la terre qu’il venait d’extraire, alors que la cérémonie n’était pas terminée. Imaginez le « bip bip » et les bruits de moteur devant un groupe éploré et vous aurez une idée du traumatisme que cela a produit sur la famille. Celle-ci fut obligée de quitter prématurément le cimetière. »

L’affaire en serait restée là si une indiscrétion n’était pas venue dévoiler cet incident qui, dit-on, serait assez fréquent.

Source : www.sudouest.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Profanation d’une tombe musulmane d’un enfant de 2 ans et demi

Une pelleteuse empeche les recueillements dans un « carré musulman »