in

Une mosquée de Meurthe-et-Moselle recouverte de tags racistes et nazis

Les islamophobes de l’ombre ne connaissent aucune trêve, pas même celle des confiseurs, pour répandre la haine en souillant et vandalisant, à longueur de mois, des mosquées et carrés musulmans, selon un rituel désormais immuable : recouvrir de croix gammées et de tags racistes les édifices représentatifs de l'islam de France.

Dans leur ligne de mire, la mosquée de la ville de Tomblaine, dans la Meurthe-et-Moselle, a fait les frais de leurs inscriptions rageuses, réservant, vendredi matin, un réveil brutal à la communauté musulmane locale.

Après toute une vague de dégradations de lieux de culte qui a déferlé sur le territoire national, les taggers des mosquées sont donc toujours à pied d’œuvre, plongeant, à chaque fois, leurs victimes dans la consternation. Comme d’habitude, une enquête de police a été diligentée, mais les  commandos nationalistes courent toujours, tandis que leurs agressions se banalisent dangereusement. 

Ainsi, le 24 novembre dernier, les tags orduriers qui défiguraient la mosquée de Villefontaine dans l’Isère, étaient signés : « Islam hors d’Europe » ou encore « Ici c’est chez nous », les sombres activistes de la pénombre avaient encore frappé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Elisez la personnalité musulmane de l’année

L’Algérien qui a baisé la main de Hollande explique son geste