in

Une grande chaîne américaine de magasins se met à l’heure de la mode modeste

Quand l’une des chaînes de magasins les plus anciennes des Etats-Unis et ayant toujours pignon sur rue à New York, où son gigantisme reste inégalé dans le monde, se met à l’heure de la mode dite modeste, cela donne le partenariat inédit scellé entre la célèbre enseigne Macy et la boutique de vêtements en ligne Verona Collection.

Ses 122 ans d’existence n’ont pas entamé son dynamisme, sa capacité à humer l’air du temps et à être à l’avant-garde des tendances, par-delà les préjugés sclérosants, le géant Macy s’apprête à habiller ses vitrines aux couleurs du prêt-à-porter pour femmes créé par Lisa Vogl, dont les talents de styliste étaient déjà connus et appréciés de sa direction.

                          Lisa Vogl

En effet, cette Américaine convertie à l’islam est ressortie brillamment diplômée en 2017 du programme de développement, destiné à la gent féminine et aux minorités, spécifiquement mis en place par la prestigieuse enseigne américaine.

Forte de ce précieux passeport pour sortir sa propre griffe et satisfaire les attentes d’une clientèle féminine musulmane, rendues pressantes par la difficulté de trouver une ligne de vêtements qui lui ressemble, mariant élégance et pudeur, Lisa Vogl s’est lancée dans l’aventure entrepreneuriale avec exaltation.

Pensée, dessinée et conçue pour toutes les femmes, musulmanes et non musulmanes, désireuses de se soustraire aux diktats de la mode occidentale, la collection Verona a ainsi pris forme sur le papier, puis sous ses doigts de fée, avant de se matérialiser sur la Toile, à travers une boutique en ligne.

« La collection Verona est plus qu’une marque de vêtements. C’est une plate-forme permettant à une communauté de femmes d’exprimer leur identité personnelle et d’adopter une mode qui leur donne confiance en elles, à l’intérieur comme à l’extérieur », a expliqué Lisa Vogl dans le communiqué de presse publié la semaine dernière, dans lequel elle se réjouissait du partenariat conclu avec les grands magasins Macy.

Une satisfaction que partage pleinement Cassandra Jones, la vice-présidente de Macy. Celle-ci s’est félicitée de pouvoir contenter une partie de sa clientèle féminine en proposant « des vêtements à l’élégance unique et discrète », tout en faisant abstraction des réactions épidermiques et autres remarques ordurières qui ont déferlé sur les réseaux sociaux, à la vue de la gamme de hijabs, voiles et foulards, revisités par Lisa Vogl, qui seront prochainement exposés dans les vitrines des grands magasins qu’elle dirige.

Fort heureusement, ce n’est pas une campagne de dénigrement, aussi véhémente soit-elle, qui fera vaciller une chaîne de magasins solidement ancrée dans le paysage urbain américain depuis 1896, d’autant plus que des commentaires élogieux ont applaudi des deux mains à sa politique d’ouverture et de diversification.

Félicitations à @LisaMVogl et à toute l’équipe @VeronaCollection pour avoir lancé leur collection avec @macys aujourd’hui ! C’est la première fois qu’une ligne de mode modeste a trouvé une place dans un grand détaillant national !

4 commentaires

Laissez un commentaire
  1. et le fameux claquette chaussette jogging c’est de la mode modeste aussi ?
    Alors je crois qu’effectivement l’oumma est préférable. Mais loin d’ici alors.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Egypte: découverte de fossiles d’un dinosaure gigantesque

Marine Le Pen se réjouit du départ de Mennel de The Voice