in

Une employée de maison tunisienne “mise en vente” par un Saoudien

Il semble que le temps moyenâgeux de la vente d’esclaves ne soit pas révolu pour tout le monde en Arabie saoudite

A l’heure où le vent de la réforme souffle sur la monarchie wahhabite, un sujet saoudien, homme d’affaires de son état, plutôt que d’aller dans le sens du vent, préfère s’enfoncer dans les ténèbres d’un autre âge sans le moindre état d’âme.

Face au refus de son épouse, motivée par la jalousie féminine, d’accueillir une bonne à tout faire tunisienne après l’avoir vue en photo, celui-ci n’a pas hésité une seule seconde à mettre en vente l’employée de 32 ans corvéable à merci, plus soucieux de rentrer dans ses fonds que de savoir si tout cela était bien moral.

Pour la somme de 2 900 euros correspondant, selon lui, aux frais de voyage de la jeune femme, de son contrat passé avec une société intermédiaire à Tunis, de l’obtention de son visa et autres papiers nécessaires pour être autorisée à travailler localement, ce mari saoudien fortuné, qui n’avait pourtant guère besoin d’argent, a purement et simplement revendu ce qu’il considérait être sa « marchandise ».

Sitôt publiée, sitôt décriée, son annonce, effarante et dégradante, a soulevé l’indignation des internautes arabes en général, et tunisiens en particulier, obligeant l’ambassade et le consulat de Tunisie à Riyad à intervenir afin de mettre un terme à cette sordide affaire.

Les rumeurs vont bon train concernant la présence ou non de l’infortunée femme de ménage tunisienne sur le sol saoudien, certaines sources assurant qu’elle s’y trouve déjà, mais privée de son précieux passeport, tandis que d’autres prétendent qu’elle serait sur le point d’y débarquer, à ses risques et périls…

14 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Ce pays musulman “protecteur des Lieux Saints” n’a aboli l’esclavage, de façon officielle, qu’en 1962. Celui-ci concernait essentiellement les noirs mais pas que…

    Il faudra du temps dans toute la région du Golfe pour effacer les traditions dans les mentalités.

  2. Ce pays est une honte et l’image catastrophique qu’ils donnent de l’islam depuis trop longtemps va un jour se retourner contre eux, c’est certain.

  3. Il y a tellement d’immoralité et de corruption dans ce pays que j’en arrive à me demander s’il faut encore leur donner notre argent pour faire le pèlerinage !

  4. L’ Arabie des Saoud est une création anglaise et un protectorat militaire des USA depuis le Quincy. Il faut donc adresser les reproches au moins autant aux inventeurs néo-protestants du wahhabisme et au maître qu’à ses serviteurs …certes volontaires.

    • Bref : tout ce qui va bien dans le monde vient d’Allah, et tout ce qui est mauvais vient des américains…
      C’est tellement facile, et tellement faux.

    • Et moi qui pensais hier encore que le wahabisme était né en Arabie au 18e siècle d’une entente historique entre un théologien intolérant et un chef de tribu guerrier.

      Ce serait donc la CIA ? Mais vous ne faites plus rien alors. Qu’est-ce j’étais naïf…

  5. Que dire ? toujours les mêmes !!!
    Oh peuple d’Arabie saoudite, habitants de la terre sainte, cessez de souiller et de salir la terre de notre cher prophète (sas).
    Vous êtes là honte du monde arabe ,qui vole déjà très bas.
    Chaque fois que l’on parle de vous c’est pour parler d’injustices .
    C’est ce que vous êtes devenu ? Des injustes ?des traîtres ?
    L’argent pourri les cœurs.
    Vous méprisez vos frères et sœurs en islam ,mais sachez que la TUNISIE est millénaire et que son peuple est un grand peuple ! el hamdoulilah!
    Vive la Tunisie et les tunisiens !
    Vos injustices et vos crimes ne resteront pas impunis !

    • CE blédard n’avait il pas assez d’argent pour se payer à manger ou quoi ? il souille tout le monde arabe surtout que mtn on est sur la ligne de mire !!! sauf que là je pense que c’est un sauvage un arrièré ce conârd qui vend une vie humaine et qu’on dirait qu’il prend la relève d’un de ces encètres de la tribut de korraîch les Contre Le Prophète
      qui adoraient les flammes et les statuts et se payaient des esclaves avant l’ISLAM et la sunnat de mohammed saaws , qu’il va au diable ce foutteur de merde ce sauvage car personne ni nôtre prophètes ne sommes pour cette mesure barbaresque !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

De la haine de l’islam à la prononciation de la “Shahada”

Le parquet de Paris requiert le placement en détention de Tariq Ramadan