in

Une Britannique voilée rouée de coups par trois femmes devant une école de Londres

Le danger guetterait-il à chaque coin de rue les citoyennes britanniques voilées ? La question, qui fait froid dans le dos, se pose avec acuité à chaque nouvelle agression islamophobe violente commise en plein jour, dans l’espace public, d’autant plus lorsque ce sont des femmes, muées en furies, qui en sont les auteurs.

Une mère de famille musulmane, venue chercher ses enfants à la sortie d’une école primaire située dans le sud de Londres, mettra du temps à se remettre de la brutalité de l’attaque dont elle a été victime samedi 6 juin, inconcevable même dans ses pires cauchemars. Et pour cause ! Ses assaillants déchaînés étaient en réalité des assaillantes enragées, âgées de 18 à 35 ans, qui se sont jetées sur elle avec une force décuplée afin de lui arracher son hijab, tout en proférant des insultes racistes ignominieuses. Un modus operandi, effroyablement immuable, que ne renieraient pas les islamophobes de la gent masculine.

"Elles ont tiré sur mon foulard avec une incroyable férocité, et m’ont donné de violents coups de poing",  a raconté, traumatisée,  cette malheureuse maman de deux petits écoliers qui a souhaité préserver son anonymat, en précisant : "Une me tenait la tête, en m’étranglant, tandis que les autres me frappaient."

C’est un parent d’élève, alerté par les cris, qui s’est empressé de l’extraire des griffes de ses agresseurs en jupon avant qu’il ne soit trop tard, tant ce passage à tabac avait, en quelques secondes, culminé dans une sauvagerie inouïe.

Les trois criminelles ont réussi à prendre la poudre d’escampette et sont actuellement activement recherchées par la police londonienne, dont le porte-parole a tenu à réaffirmer le sérieux et la diligence avec lesquels ces agressions islamophobes, en recrudescence, sont traitées.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Oummanautes rencontrent le Ministre de l’Intérieur

B. Cazeneuve: “Je veux dire aux Français de confession musulmane, vivez intensément le Ramadan”