in

Une américaine musulmane consacrée “championne du changement” par Washington

Elle a eu les honneurs de la Maison Blanche, lundi 20 octobre, Khadija Gournah, très impressionnée, a franchi le perron du pouvoir en retenant son souffle, réalisant à peine encore que son travail remarquable en faveur de la couverture sociale des plus démunis et contre les disparités criantes en la matière lui a valu d’être élevée au rang des 13 champions du changement 2014, à l’échelle nationale.

Gestionnaire avisée du programme « Affordable Care » (soins abordables) dans une Amérique Obamanienne, peu avare de promesses non tenues, qui a échoué à entreprendre la réforme de fond de la sécurité sociale annoncée à grand renfort de communication, se repliant au final sur une réforme a minima peu glorieuse, cette experte musulmane de la santé communautaire est aujourd’hui louée par cette même administration pour avoir réussi ce que les technocrates américains ne se sont pas hasardés à faire depuis leur tour d’ivoire…

Diplômée de Yale où elle a brillamment décroché sa maîtrise en gestion de la santé, riche de sa longue expérience sur le terrain et très tôt sensibilisée aux inégalités flagrantes et persistantes dans les prestations de soins de santé, Khadija Gournah est récompensée pour son programme d’inscription dans les plans d’assurance-maladie en vertu de la loi sur les soins abordables, à qui elle a donné une seconde vie en l’appliquant au pied de la lettre.

En dépit d’un budget limité, AMHP, l’organisme à but non lucratif des musulmans américains investis dans le domaine de la santé, chapeauté par la nouvelle championne du changement, peut toutefois compter sur le soutien indéfectible de 81 partenaires issus de la sphère institutionnelle et religieuse.

Elus locaux, militants associatifs, responsables des différents cultes, tous font bloc derrière Khadija Gournah, conscients de l’importance majeure que revêt son programme de santé auprès des populations minoritaires et des plus défavorisés, pour qu’ils ne forment plus un long cortège de victimes d'une santé publique à deux vitesses, au cœur de la première puissance mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lynchage : des étudiants africains tabassés dans le métro à New Delhi (vidéo)

L’armée israélienne arrête un enfant palestinien de 11 ans, handicapé mental (vidéo)